25 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

FIFA Séries 2024 | Algérie – Bolivie : premier test des Verts sous l’ère Petković

La sélection algérienne, entrée dans une nouvelle ère avec l’arrivée du nouvel entraineur Vladimir Petkovic, fera son baptême de feu sous cette nouvelle version, en affrontant la Bolivie, vendredi soir (22h00) au stade Nelson-Mandela de Baraki, dans le cadre du tournoi FIFA Séries-2024, prévu en Algérie du 22 au 26 mars.

Une première sortie très attendue, y compris par les supporters, restés longtemps sous le choc après une deuxième élimination consécutive au premier tour d’une Coupe d’Afrique des nations dont la dernière en date en janvier 2024 en Côte d’Ivoire.

Un match de reprise, qui sera probablement riche en enseignements, car outre les compétences techniques de Petkovic, que les puristes pourront découvrir à travers sa tactique de jeu et ses changements, il y aura également une multitude de joueurs qui feront leur début en sélection, à l’occasion de cette sortie amicale contre la Bolivie.

Parmi les nouvelles têtes que les supporters des Verts vont  découvrir pour la toute première fois vendredi soir à Baraki, Mohamed Amine Madani (CS Constantine), Moncef Bekrar (New York City-USA), Hadj Moussa (Vitesse Arnhem/ Pays-Bas), Ahmed Kendouci (Ceramica/ Egypte) et Rafik Guitane (Estoril-Praia/ Portugal).

Des « bleus » qui s’ajoutent à certains « revenants », comme Said Benrahma (Olympique lyonnais/ France), Yacine Benzia (Qarabag FK/Azerbaïdjan) Jouen Hadjam (Young Boys de Berne/Suisse), et surtout les « artistes » Yacine Brahimi (El Gharafa SC/Qatar) et Badredine Bouanani (FC Lorient/ France), que les puristes seront probablement très heureux de revoir en sélection après une longue absence.

Cependant, il devront faire sans certaines anciennes stars et cadres de l’équipe, à l’image de Youcef Belaïli, Islam Slimani, Sofiane Feghouli et surtout le capitaine Ryad Mahrez, qui ne figurent pas dans la première liste de Petkovic.

Certains parmi ces joueurs ont été volontairement non convoqués par le Bosnien, ayant considéré que « pour le moment, l’idéal pour eux serait de se consacrer à leurs clubs », alors que dans le cas de Mahrez, c’est lui qui aurait demandé à Petkovic d’être dispensé.

C’est donc au milieu de toute cette ambiance que les Verts s’apprêtent à faire leur retour sur scène, et ils semblent miser énormément sur ce tournoi intercontinental à domicile pour commencer à écrire une nouvelle page de leur histoire.

Organisé à domicile, sous l’égide de la Fédération internationale de football, Fifa, le tournoi qui regroupera quatre sélections, se déroulera dans deux stades: Nelson Mandela à Alger et le 19-Mai 1956 à Annaba. Chacune des équipes disputera deux matchs.

Le premier adversaire de l’Algérie sera la Bolivie, représentant l’Amérique du Sud, puis il y aura l’Afrique du Sud, récent demi-finaliste de la CAN-2023 en Côte d’Ivoire. Le premier match est prévu 22 mars, au Stade Nelson-Mandela, et le second quatre jours plus tard, le 26 mars, dans le même stade.

Si les Sud-africains se portent relativement bien en ce moment, et se présentent comme de sérieux adversaires pour les coéquipiers de Ismael Bennacer, les Boliviens sont nettement moins en forme. Ils sont d’ailleurs en difficulté dans la course à la qualification au Mondial 2026, où ils pointent actuellement à l’avant-dernière place du classement de la zone Amsud.

La sélection nationale est en regroupement au Centre Technique National de Sidi Moussa depuis lundi, où elle continuera à peaufiner sa préparation pour être fin prête pour le match de vendredi soir qui devrait attirer comme d’habitude, un public nombreux à l’occasion d’une soirée ramadanesque.

APS