20 juin 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Eliminatoires Mondial 2026 : la FIFA rend hommage à Belmadi et Slimani

La Fédération internationale de football (FIFA) a rendu hommage au sélectionneur de l’équipe nationale Djamel Belmadi et à l’attaquant Islam Slimani, qui se sont distingués, chacun dans son registre, à l’occasion des deux premières journées (Zone Afrique) des qualifications de la Coupe du monde 2026, disputées du 15 au 21 novembre.

« Belmadi a atteint, à l’occasion de la deuxième journée au Mozambique (victoire 2-0), la deuxième marche du classement des entraîneurs ayant dirigé le plus souvent les Fennecs : 59 fois, à égalité avec Rachid Mekhloufi. Il lui reste un peu de marge pour atteindre le record absolu de 72 matches qui appartient à Rabah Saâdane », a écrit  l’instance internationale dans un article publié mercredi sur son site officiel intitulé « les quatre faits marquants des 1re et 2e journées ».

De son côté, l’actuel meilleur buteur historique de la sélection Islam Slimani a également fait parler de lui à l’occasion de cette fenêtre internationale.

« Dès la première journée, Islam Slimani a égalé un record : celui du plus grand nombre de buts inscrits en éliminatoires africains, soit 18. Il s’est mis au niveau de l’Ivoirien Didier Drogba, du Camerounais Samuel Eto’o et du Burkinabè Moumouni Dagano. « C’est vrai ? C’est bien, ça ! », s’est réjoui l’attaquant en zone mixte lorsqu’un journaliste lui a appris qu’il était détenteur du record, ajoute la même source.

La Côte d’Ivoire efface le record de la RDC

La Côte d’Ivoire, pays hôte de la prochaine CAN-2023 (reportée à 2024), large vainqueur à domicile face aux Seychelles (9-0), a battu, quant à elle, le record de la plus large victoire en qualifications africaines.

Les « Eléphants » ont effacé le record à la RD Congo, vainqueur de Djibouti 9-1 en éliminatoires du Mondial 2002.

De leur côté, les Comoriens ont remporté leur toute première victoire en qualifications pour la Coupe du Monde, 4-2 face à la République centrafricaine, avant de créer la sensation quatre jours plus tard en battant le Ghana (1-0) à Moroni grâce à Myziane Maolida.

Il s’agit de la deuxième participation des Comores aux qualifications d’un Mondial, après l’édition 2010. Ils avaient auparavant enregistré six défaites et quatre matches nuls.

Enfin, le Nigeria est dans le dur. les « Super Eagles » « n’ont pas perdu lors des deux premières journées, mais il n’ont pas gagné non plus. Les hommes de José Peseiro ont concédé deux matches nuls 1-1 contre le Lesotho à la maison et contre le Zimbabwe à l’extérieur, après avoir encaissé l’ouverture du score à chaque fois. Les Nigérians pourront se consoler en sachant qu’ils restent sur 46 matchs sans défaite en qualifications pour le Mondial ».

« En s’imposant 4-0 contre S?o Tomé-et-Principe et 1-0 contre le Malawi, la Tunisie est en revanche passée devant le Nigeria au nombre de victoires en éliminatoires du Mondial : 64, contre 62 pour les Super Eagles », conclut la FIFA.

Les 3e et 4e journées se joueront du 3 au 11 juin 2024.

APS