19 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Ligue 2 : le danger de la relégation guète le MC Saïda

Le MC Saïda, qui a réussi un parcours honorable au cours de la phase aller de la Ligue deux de football (Gr. Centre-Ouest), poursuit sa chute libre qu’il a commencé depuis l’entame de la phase retour pour s’exposer au danger de la relégation avant cinq journées de la fin du championnat.

La formation de l’Ouest du pays vient de signer une nouvelle contre-performance à domicile en s’inclinant face à un concurrent direct dans la course au maintien, l’ASM Oran (1-0). Une défaite qui a précipité le départ de son entraineur Larbi Morsli « lassé par les interminables problèmes de l’équipe« , a-t-il justifié.

A l’issue de la 25e journée, disputée samedi passé, les gars de Saïda ont reculé à la 9e place avec 33 points, devançant de quatre unités seulement le 13e et premier potentiel relégable, le WA Boufarik.

Et malgré le danger de la descente qui guette le club, la sérénité est loin d’être retrouvée au MCS. En effet, le départ du coach Morsli coïncide avec une nouvelle grève des joueurs pour réclamer la régularisation de leur situation financière.

En fait, c’est le même scénario qui se répète au sein de cette formation depuis pratiquement le début de cet exercice. Les grèves à répétition ont valu d’ailleurs à plusieurs joueurs d’être écartés de l’effectif. Ils ont été remplacés par des éléments de la catégorie de la réserve, mais sans pour autant que la situation ne s’y améliore.

Les « Vert et Rouge » seront en appel, samedi prochain, à Hadjout, pour affronter l’équipe locale dans le cadre de la 26e journée. Un match à six points vu que l’adversaire n’est autre qu’un concurrent direct dans la bataille du maintien accusant un retard d’un seul point sur le MCS.

Cette rencontre se présente d’ailleurs sous de mauvais auspices pour les Saïdis en raison du départ de leur entraineur et la grève des joueurs. Dans l’entourage du « Mouloudia », attristé par le décQès du président du club sportif amateur (CSA), Mohamed Messaidi, intervenu lundi soir des suites d’une longue maladie, l’on croise les doigts de crainte de voir leur équipe subir une nouvelle défaite l’enfonçant davantage dans le bas du classement.

APS