14 juin 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

CHAN-2023 / Rabah Madjer : « La septième édition à été un succès »

L’ancien international algérien Rabah Madjer, a affirmé jeudi que le championnat d’Afrique des nations CHAN-2023 qui se déroule en Algérie depuis le 13 janvier jusqu’au 4 février a été un « succès » et constitue une « plate forme importante » pour découvrir de nouvelles stars africaines.

« La septième édition du CHAN a été un succès. C’est un tournoi essentiel pour les joueurs locaux. Le CHAN leur donne une chance d’accéder à la première équipe. C’est un bon processus et pourquoi ne pas trouver une opportunité d’évoluer dans un club européen », a déclaré Madjer au site officiel de la CAF.

« Nous sommes fiers en tant que pays d’organiser le CHAN pour la première fois. Nous voyons une bonne organisation jusqu’à présent et de beaux stades. La cérémonie d’ouverture était merveilleuse. C’était une fête extraordinaire. C’était comme une fête de la Coupe du monde. C’est une bonne chose et en ce qui concerne le niveau des matchs, il est jusqu’à présent incroyable et nous espérons que le niveau continuera à s’améliorer dans le reste des matchs », a t-il ajouté.

D’autre part, l’ancien Ballon d’Or a applaudi le grand intérêt que le président de la CAF Patrice Motsepe porte aux joueurs locaux. « Nous avons vu sa présence en Algérie avec le Président de la FIFA, et cela prouve qu’ils estiment le football local africain ».

Madjer, qui a entraîné la sélection algérienne à deux reprises, a déclaré : « Je suis l’une des personnes qui encouragent le plus les joueurs locaux. Lorsque j’ai entraîné l’équipe nationale algérienne, j’ai donné de nombreuses opportunités aux joueurs locaux ».

L’ancienne star de Porto, qui a été nommé joueur africain de l’année en 1987 et a remporté la Coupe d’Afrique des Nations avec l’Algérie en 1990, estime que le football africain s’est développé.

« Le football s’est développé. Dans les années 60, 70 et même dans les années 90, j’aurais aimé qu’il y ait un championnat africain organisé pour les jeunes, qu’il y ait un championnat d’Afrique organisé pour les joueurs locaux afin que chacun d’entre eux puisse prouver son niveau ».

Avant d’enchainer: « Cependant, à cette époque, la majorité des joueurs locaux étaient actifs dans l’équipe première. Et comme nous l’avons vu, les Africains ont prouvé dans les plus grandes équipes internationales, et je peux, par exemple, parler de notre génération en Algérie, qui a montré ses capacités contre des équipes internationales lors des Coupes du monde de 1982 et 1986″.

Enfin, la légende du football algérien et africain a conclu son discours en soulignant qu’il est trop tôt pour désigner une équipe plutôt qu’une autre pour remporter le titre de la 7e édition du CHAN le 4 février prochain au stade Nelson Mandela de Baraki.