14 juin 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Mozambique 0- 2 Algérie : des « Verts » à deux visages confirment leur ambition

En livrant deux mi-temps distinctes, l’équipe nationale de football a assuré l’essentiel en battant dimanche en déplacement le Mozambique 2-0 à l’Estadio do Zimpeto à Maputo, confirmant ainsi son ambition d’aller à la prochaine Coupe du monde 2026, à l’occasion de la 2e journée (Gr.G) des qualifications.

Après un début encourageant pour les « Verts », sans pour autant inquiéter le portier mozambicain Ernan Alberto Siluane, le Mozambique a pris le contrôle du match à sa faveur en assiégeant le camp algérien.

Devant une défense algérienne qui se cherchait, le défenseur Ramy Bensebaïni a sauvé sa cage à deux reprises (8e). Dans la foulée de cette action dangereuse, Aïssa Mandi s’est blessé, ce qui l’a contraint à quitter le terrain pour être remplacé par Mohamed Amine Tougaï (14e).

Une minute plus tard, la « malédiction » s’abat de nouveau sur l’équipe nationale, avec cette fois-ci la blessure de l’attaquant Islam Slimani, victime visiblement d’une blessure à la cuisse droite. Le sociétaire de Coritiba FC (Div.1 brésilienne) a cédé sa place à Mohamed Amine Amoura, ce dernier allait être un véritable poison pour les défenseurs mozambicains.

Deux coups durs pour l’équipe nationale qui ont poussé le sélectionneur national Djamel Belmadi à revoir sa stratégie, face à une équipe séduisante, poussée par un large public acquis à sa cause.

Le portier algérien Anthony Mandrea s’est distingué avec un double arrêt décisif (23e), face à des attaquants mozambicains rapides et puissants.

Bousculée, la sélection algérienne n’a eu aucune occasion de scorer. Véritable dernier rempart, Mandrea a de nouveau sauvé sa cage après un tir puissant (33e).

Peu avant la pause, Amine Gouiri a failli ouvrir le score d’un tir enveloppé (45e+1), miraculeusement dévié en corner par le portier des « Mambas ». Les « Verts » qui ont accéléré à la fin de la première période, n’ont pas réussi à prendre en défaut la défense mozambicaine, pêchant par de déchets techniques.

Chaïbi et Zerrouki sauvent la mise

Au retour des vestiaires, Belmadi a apporté un changement tactique avec l’entrée en jeu de Hicham Boudaoui, en tant qu’animateur de jeu, en remplacement de Gouiri, toujours à la recherche de son premier match référence avec les « Verts. »

En hissant leur niveau de jeu, les Algériens ont commencé à se montrer plus dangereux, ce qui a poussé la défense adverse à commettre l’irréparable. Sur une récupération de balle d’Amoura au niveau du rond central, ce dernier a enclenché une chevauchée avant de lancer un tir puissant qui a touché la transversale, le ballon atterrit dans les pieds de Chaïbi qui ouvre le score d’un tir en pleine surface (69e).

Conscients qu’il y’a un bon à coup à jouer, les « Verts », mieux en jambes, ont réussi à profiter des largesses de la défense mozambicaine. Encore une fois, le diable d’Amoura récupère une balle, suite à un mauvais contrôle d’un défenseur, et sert sur le côté droit le rentrant Zerrouki, qui trompe à son tour le gardien d’un tir dans un angle fermé (80e), permettant aux siens de se mettre définitivement à l’abri.

Impuissants, les locaux ont beau essayé de revenir dans la partie, mais c’était sans compter sur la vigilance de la défense algérienne qui a préservé son précieux avantage jusqu’au sifflet final de l’arbitre rwandais Samuel Uwikunda.

Il s’agit du deuxième succès en autant de matchs pour l’Algérie, après celui décroché jeudi à Baraki face à la Somalie (3-1). Une seconde victoire qui lui permet de s’emparer provisoirement de la tête du classement avec 6 points, devant le Mozambique et la Guinée qui comptent 3 points chacun.

Dans les deux autres matchs de cette poule G, le Botswana et la Somalie recevront respectivement mardi la Guinée à Francistown et l’Ouganda à Berkane. Les deux rencontres débuteront à 14h00.

Les troisième et quatrième journées des qualifications se joueront entre le 3 et 11 juin 2024.

APS