13 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Mohamed Maouche : « Le futur sélectionneur doit avoir du caractère et connaitre le football algérien »

L’ancien joueur de la glorieuse équipe du FLN et membre de la commission ad-hoc chargée de l’examen des candidatures au poste de sélectionneur de l’équipe nationale, Mohamed Maouche, s’est exprimé mardi sur le profil du futur coach des « Verts », qui sera désigné prochainement en remplacement de Djamel Belmadi.

« Le prochain sélectionneur doit avoir du caractère et surtout connaître le football algérien. Je n’ai pas un nom particulier en tête, mais le plus important est de bien étudier l’ensemble des profils et bien choisir celui qui aura à prendre le train en marche », a affirmé à l’APS Maouche.

Cette commission ad-hoc, installée lundi par le président de la Fédération algérienne (FAF), est présidée par le Directeur technique national (DTN) Ameur Mansoul. Outre Mohamed Maouche, cinq autres membres composent cette commission, il s’agit de Rabah Saâdane (instructeur en chef et ancien sélectionneur national mondialiste), Karim Kaced (instructeur et membre du bureau fédéral chargé des équipes nationales), Fouad Chiha (instructeur CAF et Directeur de la formation de la FAF), Boualem Laroum (instructeur CAF et professeur d’université), et Amine Ghimouz (instructeur CAF et professeur d’université).

« Il ne faut surtout pas se précipiter dans le choix du futur coach de la sélection. En tant qu’ancien joueur et en compagnie des autres membres, nous allons prendre une décision collégiale, en procédant d’abord à éliminer ceux qui ne satisferont pas aux critères requis, avant d’établir une short-list », a-t-il ajouté.
Et d’enchaîner : « Je suis très confiant quant à la capacité de l’équipe nationale de rebondir et de revenir au premier plan, d’autant que la pâte existe ».

Interrogé sur le parcours de l’équipe nationale à la CAN-2023 (reportée à 2024), marquée par une élimination dès le premier tour, Maouche donne son point de vue. « La responsabilité de l’échec ne doit pas être endossée uniquement par Belmadi, certains joueurs, sans citer de nom, n’ont pas accompli convenablement leur mission sur le terrain », a-t-il conclu.

La commission ad-hoc chargée de l’examen des candidatures au poste de sélectionneur de l’équipe nationale tiendra jeudi sa première réunion au siège de la FAF à Dely Brahim.