14 juin 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

LFP : Tria Abdelkader (USB) et Sakhri Youcef (USS) lourdement sanctionnés

Le président de l’US Biskra, Tria Abdelkader, est condamné à deux ans de suspension, dont un an avec sursis pour «violation de l’obligation de réserve» et «outrage et atteinte à l’honneur et à la considération de la FAF», a indiqué la Ligue de football professionnel (LFP).

Tria est frappé d’une interdiction du terrain et de vestiaire et d’exercer toute fonction et/ou activité en relation avec le football durant la durée de cette sanction, précise la même source. Il devra en outre s’acquitter d’une amende de 100 000 DA, d’une part. D’autre part, le président de l’US Souf, Sakhri Youcef, a écopé de six mois de suspension ferme plus 80 000 DA d’amende (interdiction du terrain et de vestiaire) pour «mauvais comportement et menace envers un officiel», selon la commission de discipline de la LFP, réunie lundi 4 décembre pour traiter les affaires des rencontres de la 8e journée de Ligue 1 Mobilis. Le premier responsable de l’US Souf est également condamné à payer une amende de 80 000 DA.

Le leader de Ligue 1 Mobilis, le MC Alger, a écopé d’une mise en garde et deux amendes : 100 000 DA pour «utilisation et jets de fumigènes sur le terrain». (1re infraction), et 100 000 pour «présence des personnes non autorisées autour de l’aire de jeu».

L’ES Sétif est sanctionnée pour sa part d’une mise en garde plus 100 000 DA pour «utilisation et jets de fumigènes sur le terrain». (1re infraction).

Le MC Oran a été condamné à payer une amende de 60 000 DA pour «utilisation de fumigènes dans les tribunes» (récidive). Le CS Constantine, l’ASO Chlef, la JS Saoura et la JS Kabylie devront s’acquitter de 30 000 DA d’amende chacun pour «utilisation de fumigènes dans les tribunes».