16 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Le stade de Douera, un bijou architectural au service du sport et de la jeunesse

L’Algérie s’est dotée d’un bijou architectural, au service du sport et de la jeunesse: le nouveau stade Chahid Ali Ammar dit Ali la Pointe à Douera (Alger), inauguré mercredi par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, à la veille de la célébration du 62ème anniversaire de la fête de l’indépendance et de la jeunesse le vendredi 5 juillet.

Le stade de Douera (40.000 places) s’étend sur une superficie de 38.3 hectares. Il compte un salon présidentiel et VIP, et une zone de presse au premier niveau, des bureaux administratifs et des lieux d’hébergement pour les joueurs aux 2ème et 3ème étages, en sus de salles de contrôle, cœur battant du centre, au dernier étage. S’ajoute à cela la salle de conférences, dotée d’équipements des plus modernes, alors qu’à l’entrée principale du stade s’érige un écran géant, histoire de lui donner plus d’éclat.

Cette infrastructure compte un parking d’une grande capacité et un héliport pour les cas d’urgence et l’accueil des délégations officielles.

Après le lancement d’un avis d’appel d’offres début 2008, la construction du stade de Douera a été confiée à l’entreprise chinoise Zhejiang Construction Investment Group Corporation (ZCIGC).

Les travaux de réalisation, qui ont connu des tâtonnements entre 2012 et 2016, ont fini par être menés à bout suite à la décision du président de la République, qui avait ordonné, lors d’une réunion du Conseil des ministres en septembre 2021, le transfert de tous les dossiers des projets de réalisation de grandes infrastructures sportives au ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville en vue d’en assurer un suivi permanant et efficace.

Un cadeau au « Doyen » à l’occasion de son centenaire

Le 8 août 2021, le président de la République a annoncé sa décision d’attribuer la responsabilité d’exploiter et de gérer le stade de Douera au MC Alger qui a fêté cette année-là, le 100e anniversaire de sa création. « J’ai décidé de mettre la gestion du stade de Douera à la disposition du MCA pour que le club ne reste pas sans stade officiel propre à lui », avait-t-il déclaré, lors d’une entrevue périodique accordée aux représentants de la presse nationale.

Deux années plus tard, le stade de Douera est attribué officiellement au Mouloudia club d’Alger, par décret présidentiel paru dans le Journal officiel en octobre 2023.

« Considérant le militantisme historique du Mouloudia club d’Alger, notamment à travers sa participation efficace à la glorieuse guerre de libération nationale et sa contribution au développement et au rayonnement du sport national et à la formation des jeunes talents sportifs et des athlètes d’élite, durant plus d’un siècle, et compte tenu de son parcours sportif jalonné de succès et de titres ayant hissé très haut l’emblème national lors des manifestations sportives continentales, l’exploitation du stade de Douera « le Chahid Ali Ammar dit Ali la Pointe », ainsi que les espaces, structures, unités, équipements et dépendances qui le composent, est attribuée au Mouloudia club d’Alger (MCA) », souligne le même texte.

Le vendredi 14 juin, ce nouveau stade a abrité un « match test » de la catégorie « réserve » entre le MC Alger et le MC Oran (1-0), à l’occasion de la 30e et dernière journée du championnat de la catégorie.

Ce stade s’ajoute ainsi aux autres infrastructures sportives de marque construites un peu plus tôt par l’Etat algérien: le stade Nelson-Mandela de Baraki (Alger) et celui d’Oran, baptisé au nom du défunt « Miloud-Hadefi », sans omettre la réhabilitation de plusieurs installations sportives, permettant ainsi à l’Algérie de passer un cap en matière d’infrastructures modernes et de se positionner comme un pays capable d’abriter les plus grands événements sportifs, continentaux et internationaux.

APS