24 mai 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

L’AC Milan et Monza pleurent la mort de « l’inoubliable » Berlusconi

L’AC Milan, dirigé pendant plus de 30 ans par Silvio Berlusconi, a salué lundi la mémoire de son « inoubliable » ancien patron, « pleuré » également par l’AC Monza, club qu’il détenait depuis 2018, et tout le football italien.

L’AC Milan, profondément attristé, pleure la disparition de l’inoubliable Silvio Berlusconi », a souligné le club rossonero, l’un des plus puissants du monde lorsque l’ex-chef de gouvernement italien en était le propriétaire (1986-2017), dans un message sur son site.

« Merci président, pour toujours avec nous », a ajouté le club qui, sous le règne du « Cavaliere », a raflé 29 trophées, dont cinq Ligues des champions et huit titres de champions d’Italie, et attiré certaines des plus grandes stars de la planète (Maldini, Van Basten, Gullit, Papin, Weah, Shevchenko, Ronaldinho, Ibrahimovic).

L’AC Monza, qu’il a repris en 2018, un an après avoir vendu Milan, et Adriano Galiani, bras droit de longue date de Silvio Berlusconi, ont aussi salué la mémoire de l’ex-chef du gouvernement italien, décédé lundi matin à 86 ans.

« C’est un vide qui ne pourra jamais être comblé, pour toujours avec nous. Merci de tout, président », a souligné le club lombard, dont la gestion a été confiée à Galliani par Berlusconi, comme il l’avait fait à Milan.

Le club, dont le stade est à dix minutes de la villa de Berlusconi, à Arcore, a gravi les échelons pour passer de la 3e division à la Serie A, rejointe l’été dernier.

Carlo Ancelotti, qui fut joueur (1987-1992) puis entraîneur (2001-2009) de l’AC Milan pendant le règne de Berlusconi, a fait part de sa « reconnaissance infinie au président ».

Il fut « déterminant dans (son) aventure de footballeur d’abord, puis d’entraîneur », a assuré sur Twitter le technicien du Real Madrid, qui a gagné quatre Ligue des champions avec Milan (deux comme joueur, deux comme entraîneur).

Un autre ex-entraîneur emblématique de ce « grand Milan », Arrigo Sacchi, a salué la mémoire d’un « ami fabuleux, auquel je dois tout », cité par l’agence italienne Ansa.

Plusieurs autres clubs et personnalités ont rendu hommage à l’ancien patron de l’AC Milan, dont le champion d’Italie Naples, qui a exprimé les « condoléances » de son président Aurelio De Laurentiis et de l’ensemble du club.

« Silvio Berlusconi a changé l’histoire du football italien », a estimé dans un communiqué le président de la Fédération italienne de football, Gabriele Gravina.

« Sa contribution en termes de passion, d’innovation et d’investissements, avec toujours une attention particulière au beau jeu, a été fondamentale pour l’affirmation de notre football au niveau international », a-t-il ajouté.

« Il a fait l’histoire de ce sort (…) en emmenant le football italien sur le toit de l’Europe et du monde », a souligné de son côté Lorenzo Casini, président de la Ligue de Serie A.

AFP