23 février 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

La conférence de presse de Motsepe en points

Des sujets divers abordés par le président de la Confédération africaine de football (CAF) le Sud-africain Patrice Motsepe, lors d’une conférence de presse tenue samedi à Alger, à quelques heures du tirage au sort du Championnat d’Afrique des nations CHAN-2022 (reporté à 2023), prévu ce soir à l’Opéra d’Alger (19h00) :

REMERCIEMENTS : le président de la CAF a tenu à remercier l’Algérie pour l’accueil qui lui a été réservé : « Je voudrais commencer en exprimant ma gratitude pour les Algériens, un pays qui nous a rendu fiers, je tiens à remercier la FAF pour son hospitalité et l’excellent travail effectué ».

SUPER LIGUE : Patrice Motsepe a tenu à évoquer la nouvelle compétition réservée aux clubs, la Super Ligue, dont le lancement sera l’année prochaine : « Il y a une discussion très intéressantes autour des sponsors, la compétition sera lancée l’année prochaine comme cela été décidée initialement ».

MONDIAL-2022 : Interrogé sur les chances africaines à la prochaine Coupe du monde 2022 au Qatar (20 novembre – 18 décembre), le patron de la CAF s’est montré confiant : « J’espère que nos représentants atteignent le stade le plus avancé de la compétition, nous avons des nations qui peuvent arriver au sommet du football mondial, et pourquoi ne pas gagner la Coupe du monde. Je regrette l’absence de l’Algérie de ce rendez-vous mondial« .

CAN-2024 : Motsepe s’est réjoui de l’avancement des préparatifs de la Côte d’ivoire dans l’organisation de la prochaine CAN-2024 : « Le pays a réalisé un progrès énorme ».

ARBITRAGE : le président de la CAF a fait part d’un accord de son instance avec la Fédération internationale (Fifa) pour le développement de l’arbitrage en Afrique : « Nous avons un accord avec la Fifa pour rendre les arbitres africains les meilleurs du monde, il y a eu des problèmes auparavant, nous allons essayer d’améliorer la situation. Nos arbitres doivent être autonomes et prendre leurs décisions loin de toute pression ou tentatives de corruption ».

AFRIQUE : Motsepe a appelé  les meilleurs joueurs africains à ne pas quitter leurs pays respectifs, dans l’objectif de faire progresser le football africain : « On doit continuer à investir dans la formation et le sport scolaire. Les meilleurs joueurs africains doivent rester en Afrique, grâce à ces compétitions (CHAN) et grâce à nos investissements. Leur avenir est ici, en Afrique ».

APS