25 juin 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

JSK : 74 ans d’existence et de suprématie !

La Jeunesse sportive de Kabylie, couramment abrégé en JS Kabylie ou JSK, est un club algérien de football basé à Tizi Ouzou, fondé officiellement le 2 août 1946.

La JSK disputa ses premières compétitions officielles à partir de l’année de sa fondation en 1946 au sein de la Ligue d’Alger de Football Association (LAFA). Après l’indépendance de l’Algérie le club parvient à accéder dans l’élite dénommé à cette époque Nationale Une en 1969 et obtient le statut de semi-professionnel. Depuis, la JSK ne connut jamais la relégation en division inférieure et s’imposa comme le meilleur club du pays. Durant l’année 2010, le club obtient le statut de professionnel à la suite d’une réforme du championnat en vue de professionnaliser le football algérien. La JSK remporta son premier titre de Champion d’Algérie quatre ans seulement après son accession, à l’issue de la saison 1972-1973. Elle réussira la performance de conserver son bien la saison suivante.

Douze autres titres de champion suivront faisant d’elle la plus titrée du pays, le dernier étant acquis au terme de la saison 2007-2008. Sur le plan national la JSK remporta également à cinq reprises la Coupe d’Algérie dont la dernière fut acquise à l’issue de l’édition 2010-2011, elle remporte une Supercoupe d’Algérie obtenu en 1992. Sa première victoire en coupe d’Algérie remonte à l’édition 1976-1977, qui fut remportée lors d’un doublé coupe-championnat, le premier de son histoire. La deuxième victoire du club dans cette compétition qui intervint à l’issue de l’édition 1985-1986 le fut également lors d’un doublé coupe-championnat, et qui est le second de son histoire.

Sur la scène internationale, la JS Kabylie remporta deux Ligue des champions de la CAF en 1981 et 1990. Elle décroche l’édition 1995 de la Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe et gagna également trois Coupes de la CAF d’affilée, lors des éditions 2000, 2001 et 2002 faisant d’elle le seul club algérien victorieux dans ces deux compétitions. Elle remporte également la première édition de la Supercoupe d’Afrique en 1982 et elle s’incline en finale de l’édition de 1996. Sur le plan africain l’équipe de Tizi Ouzou est le club algérien le plus titré mais aussi celui qui a disputé le plus de rencontres et l’un des rares en Afrique à avoir remporté les trois compétitions différentes. Cette performance selon la CAF classe le club parmi les dix meilleurs clubs africains du xxe siècle et l’IFFHS considère la JSK comme l’un des meilleurs clubs africains du siècle précédent, occupant la neuvième place de son classement toutes époques confondues. La JSK est également, élue meilleur club d’Algérie du xxe siècle.

À la suite de nombreux événements qui se sont déroulés en Kabylie dans les années 1980 (Printemps berbère), et parce que le nom de ce club comporte le mot «Kabylie», celui-ci est considéré depuis lors par certains régionalistes comme étant le porte-flambeau des idées politico-culturelles de la région de la Kabylie et le symbole de son combat identitaire. Enfin le club porta plusieurs noms durant son existence comme la «Jamiat Sari’ Kawkabi» de 1971 à 1977 et la «Jeunesse Électronique de Tizi-Ouzou» de 1977 à 1989.