24 mai 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Jeux sportifs arabes / Football : fin de l’aventure en demi-finale pour les « Verts »

Manquant de réalisme en attaque, l’équipe nationale de football des moins 23 ans (U23) n’a pu passer le stade des demi-finales du tournoi des Jeux sportifs arabes Algérie-2023, en s’inclinant face à son homologue saoudienne 1-2 (mi-temps : 0-1), en match disputé mardi au stade du 19 mai 1956 d’Annaba.

Comme il fallait s’y attendre, les Algériens ont débuté la rencontre avec des intentions offensives, mais ont buté sur une équipe saoudienne bien organisée, qui voulait jouer son va-tout jusqu’au bout.

Sous une grosse chaleur, les joueurs du sélectionneur Rachid Aït Mohamed se sont rués vers l’attaque, mais sans pour autant parvenir à inquiéter sérieusement le portier saoudien.

L’Arabie saoudite a commencé à se montrer dangereuse dès le premier quart d’heure, ce qui leur a permis d’obtenir un penalty après une faute peu évidente du gardien de but Redouane Maâchou sur un attaquant adverse.

Le capitaine saoudien Soheib Al-Zeyd a raté son duel avec Maâchou, auteur d’un double arrêt, mais Abdallah Al-Yazid ne se fait pas prier pour pousser le ballon au fond des filets (19e).

Après la pause, les Algériens sont revenus décidés à refaire leur retard. Les assauts successifs menés par l’excellent Mohamed Aït El-Hadj, ont permis aux Verts de remettre les pendules à l’heure sur une tête du buteur maison Mounder Temine (48e), suite à un travail remarquable sur le côté droit de Mohamed Imad Rekik. Ayant purgé un match de suspension, Temine signe son troisième but depuis le début de la compétition.

Complétements libérés après cette égalisation, les « Verts » ont accentué leur domination face à une équipe saoudienne qui a reculé d’un cran, pour laisser l’initiative aux joueurs aux locaux.

Alors que tout le monde croyait que les Algériens allaient prendre l’avantage, c’est plutôt les Saoudiens qui ont réussi à marquer le deuxième but par l’entremise de Soheib Al-Zeyd d’un tir des 25 mètres (74e).

Touchés dans leur amour propre, les Algériens sont repartis vers l’attaque en exerçant un pressing constant, mais leurs tentatives ont été repoussées par l’excellent portier d' »Al-Akhdar » Hamed Al Shankiti, en vrai dernier rempart.

Dans l’autre demi-finale, la Syrie s’est qualifiée pour la finale en battant le Soudan 2-0 en match disputé mardi soir au stade du 19 mai 1956 d’Annaba. Les deux buts de la partie ont été marqués par Mohamed Asaâd (57e) et Mardik Mardikian (73e).

Le match de classement et la finale se joueront le vendredi 14 juillet au stade du 19 mai 1956 d’Annaba. Le vainqueur du tournoi succèdera au Bahreïn, vainqueur de la dernière édition disputée en 2011 à Doha (Qatar).