16 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Walid Mesloub condamné à 18 mois de prison avec sursis pour blanchiment d’argent

L’ex international algérien Walid Mesloub a été condamné mardi à Lorient à 18 mois de prison avec sursis pour blanchiment d’argent après des échanges de voitures de luxe avec un trafiquant de cocaïne présumé.

Jugé en correctionnelle, l’ancien joueur du FC Lorient, Walid Mesloub, 36 ans, a été reconnu coupable d’avoir facilité l’achat, l’échange ou la revente de voitures de luxe, des transactions qui pouvaient atteindre plus de 70.000 euros pièce pour le compte de M. Van Thang N., 38 ans, surnommé « le Chinois », principal mis en cause. Ce dernier sera jugé les 31 mai et 1er juin prochains pour trafic de stupéfiants.

L’ancien milieu de terrain, aujourd’hui entraîneur adjoint de la réserve du RC Lens pour 1.600 euros par mois, a reconnu lundi à la barre l’échange de véhicules tout en affirmant n’avoir « pas vu le mal » face à un homme qui « gagnait très bien sa vie ».

Le procureur, qui a requis deux ans de prison avec sursis, a indiqué qu’il ne pouvait pas prouver que l’ancien joueur avait connaissance du trafic. Il a néanmoins estimé qu’il n’avait « pas fait que subir les propositions » du « Chinois », et qu’il était aussi « en position d’offre pour lui faciliter l’acquisition de véhicules ».

Assisté d’un comptable, M. Mesloub aurait dû s’inquiéter du « côté anormal des services » qui lui étaient demandés, selon le procureur, qui évalue à 508.000 euros les sommes blanchies dans cette affaire.

Walid Mesloub a « investi toute son existence dans le foot de façon modeste. Il rendait des services, il se sentait important, mais n’avait pas connaissance du contexte dans lequel il a été instrumentalisé« , a défendu son avocat, Me Léon Lef Forster.

Deux autres prévenus, un restaurateur parisien de 28 ans et un artisan varois de 29 ans, ont été condamnés respectivement à un et deux ans de prison avec sursis pour blanchiment en lien avec le trafic.

AFP