14 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Mohamed Maouche: « Le futur président de la FAF doit apporter un plus dans tous les domaines »

Le président intérimaire de la Fédération algérienne de football (FAF) Mohamed Maouche, a indiqué jeudi espérer voir le futur patron de l’instance fédérale qui succèdera à Charaf-Eddine Amara, démissionnaire, « apporter un plus dans tous les domaines ».

« J’ai été désigné pour assurer l’intérim à la FAF, il s’agit d’une période transitoire que je dois gérer jusqu’à la tenue de l’assemblée élective. Le futur président doit apporter un plus dans tous les domaines, avec un programme ambitieux de quoi lui permettre de réaliser une vraie réforme du football national« , a indiqué à l’APS Mohamed Maouche.

Maouche (86 ans), vice-président de la FAF et ancien joueur de la glorieuse équipe du FLN, a été désigné pour assurer l’intérim, lors de la réunion extraordinaire du Bureau Fédéral, tenue jeudi au siège de l’instance fédérale à Alger.

« Je ne pouvais dire non à mon pays. Nous allons préparer les élections, qui seront précédées par l’assemblée générale ordinaire (AGO), dont la date sera fixée lors de la prochaine réunion du BF prévue le 11 avril« , a-t-il ajouté.

Concernant l’avenir du sélectionneur Djamel Belmadi, dont le contrat objectif a pris fin avec l’échec de se qualifier au Mondial 2022, Maouche espère le voir prolonger son aventure avec les « Verts ».

« Je dois lui parler dans les prochains jours, pour essayer de le convaincre de rester. Il y a les qualifications de la CAN-2023 (début en juin prochain, ndlr) qui approchent à grands pas. C’est vrai que nous avons échoué à se qualifier pour la Coupe du monde, mais cette équipe a du potentiel qui lui permettra de rebondir« , a-t-il conclu.

Pour rappel, Charaf-Eddine Amara a décidé de jeter l’éponge, moins d’une année après son élection à la tête de la FAF en avril 2021, en remplacement de Kheïreddine Zetchi, qui avait refusé de se présenter pour un second mandat.