23 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Match barrage retour CDM 2022 : Les Guerriers du désert pour dompter des lions avec un genou déjà à terre !

Par Mohammed Bellahsene

Pour le match retour qui se jouera après-demain mardi, les choses paraissent désormais claires pour les verts. En effet, après avoir pris le dessus au match aller sur les camerounais chez ces derniers, et même si par la plus petite des marges puisque sachant qu’un but marqué à l’extérieur compte encore double en zone Afrique, les camarades du buteur Islam Slimani ont posé pratiquement un pied au mondial Qatar 2022.

Certes, les camarades de Vincent Aboubakar ont déjà posé un genou à terre, mais pas les deux tant qu’il reste encore à en découdre une seconde et dernière fois face aux capés de Djamel Belmadi au stade Tchaker.

Un second round qui s’annonce tout aussi palpitant que le premier. Le football n’a jamais été une science exacte et gare donc à toute mauvaise surprise. Les lions indomptables se présenteront en bête blessée qui n’a plus à perdre dans le duel, et on sait bien, dans le camp algérien, qu’il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir abattu. Les dictons se mettent aussi de la partie à l’image de toute la splendeur du football africain. Le charme de l’histoire est, qu’au match aller, à Japoma, ce sont plutôt les camerounais qui se sentaient dépaysés puisque les verts n’avaient pas besoin d’une reconnaissance dudit lieu. La stratégie qui a été mise en place par l’influent président de la fédération camerounaise de football, Samuel Eto’o, et à laquelle sont venus se greffer d’autres ingrédients extrasportifs, n’a pas fonctionné.

En homme bien averti, Djamel Belmadi, avait su répondre sur le terrain autant à l’adversaire qu’à certaines critiques locales en affrontant, malgré tout, la situation de l’après échec de la CAN 2022. La hardiesse dans les choix des noms et dans la façon de jouer lors du match aller, résume toute la force de l’opération formatage de l’équipe réussie par un coach qui croit en ses convictions, en son étoile.

Djamel Belmadi a réussi à fermer les couloirs aux Camerounais à Japoma pour justement s’offrir une des cinq places africaines menant directement au Qatar, et dont le compostage du billet qualificatif est des plus imminents pour les Guerriers du désert. Allez les Verts !