23 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

CAM 0-1 ALG : scènes de liesse dans les wilayas du centre après la victoire des Verts

La victoire réalisée par l’équipe nationale devant le Cameroun (0-1), en match aller des barrages de qualification à la Coupe du monde 2022, disputé vendredi au stade de Japoma à Douala, a fait sortir les gens dans la rue à travers les wilayas du centre pour fêter cette victoire dans la liesse.

L’unique but de la rencontre inscrit par Islam Slimani (40e), avait déjà fait sauter de joie les Algériens, dans les foyers, les cafés, les places publics où des écrans géants ont été installés par les directions de wilaya de la jeunesse et des sports pour permettre aux supporteurs de suivre le match dans son intégralité.

A Blida, des citoyens en liesse, exhibant fièrement l’emblème national, sont sortis scandant:  » nous arrivons Tchaker » en allusion, au match retour qui se jouera, mardi (20h30) au stade Tchaker.

A Chlef, des cortèges de véhicules et une foule nombreuse ont envahit les rues pour fêter cette première victoire avec les youyous des femmes, les jeux pyrotechniques et les klaxons. Les chants patriotiques et autres chansons de stades ont empli la nuit de Chlef.

Mêmes scènes de joie à travers les rues de Djelfa ou un hommage a été rendu par les fans du ballon rond, à Djamel Belmadi,  Slimani et à toute l’équipe, pour cette belle performance, exprimant leur reconnaissance aux Verts d’avoir offert ces moments de joie aux Algériens.

Les habitants des wilayas de Tipasa et Médéa n’ont pas dérogé à la règle. Ils ont, eux aussi, envahi les rues dès la fin du match pour fêter la victoire. des cortèges de véhicules et de foules de citoyens sont descendus dans les rues pour vivre ensemble, la joie de la victoire.

A Bouira, dès le sifflet final, une grande ambiance de fête a éclaté au centre-ville, où une grande foule de jeunes et d’automobilistes ont défilé sur le boulevard principal de la ville sous des concerts de klaxons et de chants sportifs à la gloire de l’équipe nationale.

Des milliers de personnes ont laissé exploser leur joie dans les rues à Bejaia pour célébrer le précieux succès des Verts. Aussitôt le match terminé, et après une salve d’allégresse, exprimée dans les foyers, des groupes fort bruyants se sont portés dehors, créant un vacarme de kermesse dans tous les quartiers et sortant la ville de sa torpeur après un silence de cimetière qui a duré le temps du match.

En moto, en voiture, ou à pieds, ils ont bravé le froid et la pluie, il est vrai très légère, chantant et criant à tout va, dans une ambiance chaude et électrique, ralliant l’avenue de la liberté, surtout et la place Gueydon, ou ils espèrent faire foule et fêter la victoire de cette première manche contre les lions indomptables.

A Boumerdes, des citoyens sont sortis à bord de véhicules pour sillonner les rues principales du centre-ville, dans une ambiance festive, avec klaxon et emblème national, les jeunes à bord de motos ont créer une ambiance particulière, alors que certains ont préféré sortir à pied pour assister aux spectacles offert par les fêtards.

A Tizi-Ouzou, des scènes de joie ont suivi la victoire de l’équipe nationale dès le coup de sifflet final à travers certaines artères de la ville des Genêts, notamment, par des jeunes.

A leur tour, des quartiers des villes de Kouba, Rouisseau, Birkadem, El Mouradia, et autres, ont été également envahies par la grande foule de jeunes supporteurs, sans distinction d’âge. Fantastique et extraordinaire! Et les superlatifs ne sont pas assez forts pour décrire les scènes de joie et de liesse qui se sont emparées de ses quartiers qui se sont transformés en une véritable « arène » pour fêter comme il se doit, le succès, combien important des Verts.

Partout, c’est le même décor. Des cortèges de voitures, klaxons stridents, se sont constitués pour converger vers le centre-ville où l’on pouvait apercevoir des centaines de drapeaux déployés sur les balcons.

Les « one, two, three, viva l’Algérie » entremêlés de you you, fusaient de partout dans une atmosphère qui en dit long sur la joie de tout un peuple.