14 avril 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

L’effet du management «Aliou Cissé» ! Du «Cameroun 2021» au «Qatar 2022» 

Par Mohammed Bellahsene

Avec un peu de recul et tout compte fait, le Sénégal n’a point créé de surprise en remportant la coupe d’Afrique des nations, la toute première de l’histoire des Lions de la Téranga. Ce n’est que le fruit d’un travail avec un objectif à moyen terme bien défini, celui d’aller le plus loin possible, et non seulement en coupe d’Afrique des nations , avec la plus belle génération de footballeurs sénégalais de ces dernières décennies.

On ne voulait plus commettre les erreurs du passé. Car, on avait continué à faire dans les mauvais choix après un parcours pourtant totalement réussi au mondial 2002 qui, pour l’indication, a été conjointement organisé par la Corée du Sud et le Japon. Les coéquipiers du capitaine Aliou Cissé, le justement actuel sélectionneur des sénégalais, avaient atteint à l’époque le stade des quarts de finale.

S’en est suivie une traversée du désert dont les responsables du foot sénégalais avaient décidé de mettre fin à la gabegie juste après la CAN 2015. Face à la mutation que vivait localement le football dans un pays devenu de plus en plus exportateur de talents vers l’Europe, il fallait désormais trouver la bonne ressource humaine pour une optimisation progressive et durable des capacités existantes et naissantes aussi.

Tout a été cousu de façon à ce que seul le profil local « Aliou Cissé » émerge du lot pour qu’il soit le manager en chef d’un amalgame d’anciens rescapés de la CAN 2015 mêlés à d’autres nouveaux sélectionnés bien plus nombreux et soigneusement triés sur le volet. La majorité des joueurs évoluaient à l’étranger et dont les CAN 2017 et 2019 avaient servi des meilleurs apprentissages possibles.

Même si on dit que le football n’a jamais été une science exacte, « Cameroon2021 » n’a été par conséquent que la confirmation d’une suite logique des choses pour les coéquipiers de Sadio Mané. Ces derniers ont d’ailleurs montré un visage de champions en ne montrant aucun signe de panique tout le long du parcours. Bien au contraire, ils avaient affiché une lucidité sans faille depuis le tout début jusqu’en finale où ils avaient pris le dessus sur une sélection égyptienne qui excellait dans la phagocytose des efforts de ses adversaires. Ça n’avait pas marché avec les Sénégalais et la réaction positive de Sadio Mané après son ratage du penalty tout au début du match de finale, avait résumé le tout. C’est l’effet du management « Aliou Cissé » sur une génération qu’on aimerait bien voir au mondial Qatar 2022.

On le saura dans à peine quelques petites semaines. Et si ça sera le cas, fera-t-on meilleur que les El Hadji Diouf, Camara, Fadiga et de l’ex-capitaine d’équipe …Aliou Cissé !