25 juin 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

MC Oran : Une soixantaine de créanciers à régulariser pour lever l’interdiction de recrutement

Une soixantaine de créanciers, entre joueurs et entraîneurs, seront régularisés par la direction du MC Oran pour annuler l’interdiction de recrutement dont fait l’objet ce club de Ligue 1, a appris l’APS samedi, auprès du club de la capitale de l’Ouest.

Il s’agit d’anciens et actuels joueurs des « Hamraoua », ainsi que des entraîneurs ayant eu des passages dans cette formation lors des dernières saisons, mais qui ont saisi la Chambre de résolution des litiges (CNRL) pour être rétablis dans leurs droits, précise-t-on de même source.
L’opération d’épuration des dettes en question, cumulées par les différentes directions qui ont défilé aux commandes du MCO, nécessite une enveloppe financière estimée à 500 millions de dinars, explique-t-on encore.
Parmi les créanciers, quatre étrangers ayant obtenu gain de cause auprès de la commission spécialisée de la Fédération internationale de football (FIFA), exposant le club phare de la capitale de l’Ouest à des sanctions sportives s’il ne venait pas de régulariser les concernés, prévient-t-on encore.
Le MCO, passé sous bannière de la compagnie « Hyproc » (filiale de Sonatrach), a déjà entamé les démarches d’usage pour régulariser tous les créanciers du club, y compris les étrangers, dont son ancien coach, Moaz Bouakaz, assure-t-on.
Cependant, cette opération risque de prendre plus de temps que prévu, « en raison de contraintes administratives rencontrées, notamment concernant les joueurs étrangers », a encore souligné la direction oranaise, qui a enclenché une véritable course contre la montre pour clore ce dossier.
Les Rouge et Blanc évoluent, depuis le début de cet exercice, avec un effectif amoindri, en raison de la non-qualification de leurs huit nouvelles recrues. Une situation qui, selon l’entraîneur Kheireddine Madoui, est pour quelque chose dans le départ modeste de l’équipe en  championnat, en obtenant trois points de douze possibles après quatre journées.