26 février 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Match Algérie – RDC (U23) : La FAF saisit la CAF

La Fédération congolaise de football association (FECOFA) est rattrapée par une ancienne sale habitude. Les Léopards U23, sauf surprise, ne prendront pas part à la CAN de la catégorie au Maroc l’année prochaine. Après le match contre l’Algérie le week-end dernier, nous avons appris d’une source digne de foi que la FAF a saisi la CAF à propos d’un ancien dossier qui compromettrait la qualification des Léopards.

En effet, en 2019, la Confédération africaine de football (CAF) a disqualifié la RD Congo en raison d’une fraude administrative sur le joueur Arsène Zola Kiaku. Après les éléments justificatifs du club du joueur et de la Fédération congolaise, le jury disciplinaire de la CAF a mis « fin à la participation des Léopards U-23 aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations U-23 Total Egypte 2019 et une suspension à la prochaine édition de cette compétition« , peut-on lire dans une note de la Fecofa datant de 2019.

Alors que la « prochaine édition » dont parlent les textes est celle jouée contre l’Algérie le week-end dernier, la Fédération algérienne de football (FAF) adresse un recours à la CAF pour en effet annuler la qualification de la RDC pour le troisième et dernier tour préliminaire des éliminatoires, en se basant sur les articles 42, 43 et 44 des Règlements de la Coupe d’Afrique des Nations U23, relatifs à la fraude, falsification et erreur administrative.

Vainqueur du match aller au Stade des Martyrs de Kinshasa (4-1) devant les Fennecs, la RD Congo a réussi à se qualifier pour le troisième tour des éliminatoires malgré sa défaite (3-1) contre l’Algérie le week-end dernier à Sétif. Avec ce recours de la FAF, la qualification des Léopards est loin d’être acquise, puisqu’ils ne sont pas éligibles aux éliminatoires avant de s’y engager.