23 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Ligue 2 : Ben Aknoun et Souf en Ligue 1, Tlemcen, Skikda, Hamra Annaba au purgatoire

Clap de fin pour six clubs, dont les prestigieux WA Tlemcen, Mouloudia de Saida ou la JSM Skikda et HAMRA Annaba, qui ont du quitter au milieu d’une atmosphère dramatique pour leurs  »fans » et dirigeants, à la fin de cette saison, la Ligue 2 de football amateur : les moins connues, l’ES Ben Aknoun et l’US Souf vont faire irruption la saison prochaine en ligue 1 professionnelle et joueront avec les  »stars » et les clubs couronnés du football national comme le MC Alger, la JS Kabylie, l’ES Sétif ou tout récemment l’USMA.

C’est à une fin de saison dantesque que les supporters comme les dirigeants des clubs du WAT, du RC Relizane, et du MC Saida pour le groupe Centre-ouest et de l’US Chaouia (ancien champion d’Algérie 1994), de la JSM Skikda, et Hamra Annaba dans le groupe Centre-est ont assisté, la mort dans l’âme, le week-end dernier. L’épilogue du championnat de la ligue 2 amateur s’est terminé comme un couperet pour ces formations, qui ont déjà évolué en Ligue 1 professionnelle et dont certaines, comme Tlemcen sont auréolées de plusieurs titres nationaux et internationaux.

La loi du football a été implacable pour ces formations qui vont la saison prochaine évoluer en Inter-régions, et tenter de revenir au premier plan durant une année au cours de laquelle la concurrence sera rude et âpre pour la remontée en Ligue 2. Les raisons de l’échec ?  Elles seraient nombreuses selon les staffs techniques et dirigeants qui tous, pointent cependant un cas commun : le manque de ressources financières et la charge des dépenses pour maintenir à flot le fonctionnement du club.

Cette même loi du football, qui a sanctionné les plus  »mauvais » clubs de ligue 2 amateur par une inévitable relégation, a cependant souri à six formations du Centre-ouest, du Centre-est et du sud qui refont, pour certaines leur apparition dans l’antichambre de la Ligue 1 professionnelle, où sont de retour après leur accession : il s’agit ainsi du revenant MSP

Batna, le WA Mostaganem et de l’ESM Koléa: des clubs qui refont surface après un long purgatoire en Inter-régions.

Les champions des six groupes du championnat Inter-régions saison 2022-2023 qui vont évoluer en Ligue 2 amateur la saison prochaine sont, dans le groupe Centre-Est l’Olympique Akbou, premier à valider son billet d’accession après avoir dominé de la tête et des épaules son groupe, l’ESM Koléa dans le groupe Centre-Ouest, le WA Mostaganem dans le groupe Ouest, le MSP Batna dans le groupe Centre-est, l’Olympique Magrane (Commune de la Wilaya d’El Oued ) dans le groupe Sud-est et la JS GUIR (commune d’Abadla, wilaya de Béchar) dans le groupe Sud Ouest.

ES Ben Aknoun et US Souf, les extraterrestres de la Ligue 2

Mais, les révélations de la saison 2022-2023 de la Ligue 2 amateur auront été sans conteste les surprenantes formations de l’Etoile sportive de Ben Aknoun, fondée en 1935, et l’Union sportive du Souf, créée, elle, en 1967 dans la ville de Oued Souf, qui ont accédé pour la première fois en Ligue  1 professionnelle au milieu d’un ravissement général des milieux spécialisés du football algérien.

Ces deux clubs, emmenés par des  »légionnaires » ayant fait les beaux jours de clubs réputés comme le MCA, la JSK, le CRB ou l’USMA et l’ESS, et un technicien venu de  »Ain El Fouara » pour l’USS, avaient dès la phase retour du championnat suscité la curiosité, puis un intérêt croissant, jusqu’à l’ultime journée, des milieux spécialisés et, cerise sur le gâteau, attiré de nouveaux supporters, alimentant même les  »on refait le match » dans les cafés soufis et algérois. Mais pas que, également à Biskra, Sétif, Blida. Le phénomène Ben Aknoun (né en 1935) et Souf (créé en 1967) a même déteint dans le vestiaire des clubs de Ligue 1.

Le football algérien se démocratise-t-il avec la construction de grandes infrastructures sportives à travers le pays ? Ou est-ce la fin d’une période, d’une philosophie du sport, le football élitiste né de la suprématie financière et technique des clubs des grandes villes du pays ?

Ce qui est pourtant évident au vu des résultats de la ligue 2 amateur et dans les poules Inter-régions, est que le football national est en train d’enregistrer l’arrivée d’une nouvelle vague de clubs presque inconnus, sans grande envergure populaire, mais avec les mêmes ambitions de tous les clubs : réaliser des exploits sur le rectangle vert, la quête de titres.

A voir la belle énergie dégagée à chacune de leurs sorties par les deux clubs (presque) inconnus et promus en Ligue 1 Mobilis, il est clair que le football algérien traverse une nouvelle phase, une période nouvelle où la hiérarchie est bousculée avec un ordre du jour privilégiant, hélas! souvent le résultat à la performance.

L’ES Ben Aknoun et l’US Souf, les nouveaux arrivants dans la super-galaxie du football national, devront cependant bien préparer, en moyens humains, techniques et financiers, leur atterrissage, dès le début du Championnat de la ligue 1 professionnelle à la fin de l’été prochain, pour ne pas reprendre l’ascenseur en fin de saison.

APS