14 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Ligue 1 : Rien ne va entre la JSS et le MCA !

Décidément, rien ne va entre la direction de la JS Saoura, présidée par Mohamed Zerouati et son homologue du MC Alger, présidée par Hadj Redjem, et ce, après les incidents qui se sont produits en dehors du stade de Bechar à l’occasion du match de la 1ère journée du championnat de Ligue1 qui s’est soldé sur une victoire des Becharis sur un score de deux buts à zéro.

En effet, les deux directions ont lancé une guerre de communiqués et de dénonciations. La direction du Mouloudia d’Alger a condamné « les conditions extra-sportives dans lesquelles s’est joué le match face à la JS Saoura à Béchar« , tout en reprochant à la direction la JSS la présence des personnes étranges qui ont « tenté de faire sortir le match de son cadre sportif. Ces mêmes personnes ont empêché nos supporters d’accéder au stade, tout en les intimidant, avant de menacer et priver la cellule de communication de couvrir le match de la réserve et des séniors. Les mêmes personnes ont tenté d’agresser le staff technique de l’équipe réserve ainsi que le joueur de l’équipe senior Boualem Mesmoudi à la mi-temps« , a précisé la direction du club Algérois.

De son coté, la direction de Zerouati a vite réagi à travers un communiqué où elle a répondu à la direction du MCA. « La direction du MCA veut justifier sa défaite en se cachant derrière le prétexte des incidents. C’est plutôt ses supporters qui ont lancé les hostilités. Ils ont agressé des personnes du service d’ordre et les employés du stade. Ils ont endommagé la porte principale de l’entrée des supporters visiteurs, les portes des vestiaires ainsi que la pelouse à cause du jet des fumigènes », a indiqué la direction de la JSS dans son communiqué. Ça ne s’est pas arrêté ici, puisque la direction des Aigles de la Saoura est allée loin en lançant des accusations à l’encontre de Hadj Redjem. « Il a menacé de faire reléguer le club à la division inférieure en nous disant « Je suis la Sonatrach qui contrôle toutes les filiales du sponsor«  », a-t-elle encore lancé.

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) va prochainement statuer sur cette affaire; les deux hommes ont été d’ailleurs convoqués avant de se prononcer sur cette affaire et prendre les mesures et sanctions nécessaires.