15 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Les clubs appelés à trouver des ressources financières alternatives

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Abderrahmane Hammad a appelé jeudi les responsables des clubs de football et des associations sportives à trouver des ressources financières auprès d’autres bailleurs de fonds et à ne pas compter uniquement sur le financement public.

S’exprimant lors d’une plénière de l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales, M. Hammad a indiqué en réponse à une question du député Zakaria Belkhir de la wilaya de Laghouat (parti MSP) concernant les clubs locaux de football (69 clubs) qui ne bénéficient pas du sponsoring de Sonatrach, que « le ministère, à la lumière de la situation économique qui entoure la pratique sportive, ne saurait financer tous les clubs puisqu’il n’a pas le pouvoir sur les sociétés économiques et commerciales pour les obliger à investir dans un club quelconque, d’où la nécessité pour chacun de trouver d’autres ressources financières et de ne pas compter sur le financement public ».

« Cette situation est devenue inadéquate pour développer et renforcer les sociétés sportives, outre la recrudescence de la violence dans les stades et l’absence des outils d’arbitrage et de gestion moderne des clubs sportifs« , a indiqué le ministre qui a souligné que le ministère est appelé à revoir le système des aides financières accordées aux associations et aux clubs.

Le député du même parti, Ahmed Lakhdar Djouada, de la wilaya de Sétif, a soulevé plusieurs préoccupations au ministre concernant la situation financière difficile du club de l’Entente sportive sétifienne (ESS) et l’état des négociations avec la société Sonelgaz qui compte sponsoriser le club à l’avenir, l’arrêt des travaux de réalisation du stade de la ville de Sétif et la prise en charge de l’équipe de Volleyball Ouled Adouane qui pourrait être privée de participer au prochain championnat africain.

A propos de la première préoccupation, M. Hammad a indiqué que « le ministère n’a aucune autorité sur les sociétés publiques ou privées pour les amener à investir dans un club quelconque (…) », ajoutant que « l’administration de la société sportive de cette équipe est entrée dans des négociations très avancées avec Sonelgaz ».

Pour le stade de la wilaya de Sétif (50.000 places), « le ministère œuvrera à lever le gel sur ce projet après avoir soumis plusieurs propositions dans ce sens« , a expliqué le ministre qui a rassuré le député Ahmed Lakhdar Djouada que la préoccupation du club de volley d’Ouled Adouane sera prise en charge.

Le député de la wilaya de Skikda du Mouvement de la société pour la paix (MSP) Mohamed Nini s’est interrogé sur la réalisation de plus de 39 projets sportifs dont le projet de réalisation du stade de Tamalous (5400 places) et un autre à Ain Kechra (5400 places).

Le ministre a souligné que cette préoccupation était « réaliste », relevant que « ces projets sont encore inscrits et non annulés. Nous avons entrepris les procédures pour lever le gel sur ces projets à travers une demande aux services du ministère des Finances ».

Le membre de l’APN, Kada Kerbadou de la wilaya d’In Guezzam (FLN) a évoqué plusieurs insuffisances notamment dans Tin-Zaouatine et In Guezzam en matière de structures sportives gérées par deux cadres uniquement, affirmant que la wilaya n’a pas bénéficié d’équipement et d’aménagement depuis plusieurs années ni du Fonds de wilaya de promotion des initiatives des jeunes et de pratiques sportives.

Le ministre a assuré que son secteur « accorde une grande importance aux régions du sud qui enregistrent un bond qualitatif dans les infrastructures« . « Nous œuvrons à améliorer leur niveau en termes de structures et de cadres. Nous avons diagnostiqué la situation de cette wilaya induite par les postes de travail vacants (sur 66 postes de travail 54 postes sont vacants) », a expliqué le ministre.

« Cette situation a eu un impact sur la prise en charge des structures dans cette wilaya (…) Nos services ont constitué un dossier de demande d’obtention d’une dérogation des Services du Premier ministre pour lancer une opération de recrutement extérieur dans cette wilaya et dans les autres nouvelles wilayas. Nous prévoyons des solutions d’ici mai 2023″, poursuit M. Hammad.

400 postes ont été consacrés par les services de la Fonction publique au titre de l’exercice 2020-2021 et 60 poste en 2022, répartis sur les sous-secteurs Jeunesse et Sports, a-t-il précisé.

APS