15 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Il faut libérer le football de cette gestion désastreuse

Par Hakim Madjene, fondateur de Marena Soccer 

L’après Pandémie va être terrible pour tous les domaines d’activités. Le Football risque de connaître le même sort car la psychose du virus n’est pas prête de partir. En Algérie, vu l’échec du professionnalisme et le manque de formation, cela donnera peut-être à réfléchir pour mettre à niveau le foot dans son ensemble et tout en espérant entraîner les autres disciplines dans son sillage.

Après quasiment 10 ans du début du professionnalisme en Algérie lors de la saison 2010/2011, le football local demeure dans une situation critique due à la mauvaise exécution des règles du professionnalisme, tous les clubs en Algérie sont déficitaires à coup de milliards de centimes, les sponsors, les mercenaires et les repreneurs ne se pressent pas au portillon. Les clubs dépensent plus qu’ils n’engrangent de recettes, si une solution n’est pas trouvée dans un avenir proche, c’est tout le fondement du processus de professionnalisation du football qui sera remis en cause, si les dispositions du code de commerce devaient être appliquées aux sociétés sportives par actions de football (SSPA), toutes sans exception aucune, elles auraient aujourd’hui mis la clé sous le paillasson et déclaré faillite cette situation critique nous conduit à poser la question, quelles sont les procédures à administrer pour libérer le football de ce scenario cauchemardesque ?
Afin de redonner le blason au football algérien, la solution pourrait venir des dirigeants de ces différents clubs qui doivent se mettre au niveau mondial de la gestion et faciliter la tâche aux éventuels repreneurs ou investisseurs en ouvrant le capital et injecter des fonds dans les caisses des clubs pour régler les différentes dettes qui s’accumulent, qui ne peuvent rester impayées.

La difficulté du football algérien ne réside pas seulement dans l’ouverture du capital des clubs mais aussi dans pas mal d’autres secteurs liés a ce dernier tel que la construction des infrastructures sportives, quasiment tous nos stades en algérie ne sont pas conformes aux normes FIFA et ne sont pas doté de fondement nécessaires pour permettre aux joueurs d’évoluer et de donner, comme un centre de formation complet qui sera mis à la disposition des jeunes catégories afin de détecter et former les prochains talents du football local et ainsi intégrer le marché des ventes internationales, l’une des richesse les plus importantes dans ce secteur.

Au delà des contrats de publicité, de sponsoring, des droits tv et des recettes des billetteries, les dirigeants des clubs sont dans l’obligation d’accroitre leurs chiffres d’affaires et ce à travers l’application des techniques du marketing sportif, tout d’abord l’ouverture des boutiques officielles par exemple,qui ne se limitera pas seulement à la vente des équipements mais bien plus que ça et qui va représenter un actif important aux club, mettre en place un système organisé et contrôler d’abonnements annuelles pour les accès au stade qui seront bénéfiques pour le supporteur et pour le club financièrement, aujourd’hui les yeux des grands dirigeants et chasseurs de talents ont les yeux braqués sur le potentiel maghrébin et africain, alors profitons de cette opportunité pour tout d’abord nous mettre a niveau et aussi avoir le juste prix.