20 juin 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Football féminin : Affak Relizane s’offre son 3e titre de suite avant l’heure, le 11e de son histoire

Le club Affak Relizane est d’ores et déjà assuré de remporter son troisième titre de rang de champion d’Algérie de football féminin (seniors) et son 11e titre de champion, confirmant sa domination sans partage sur la scène nationale, en attendant de réaliser ses titres de noblesse sur la scène continentale, après avoir échoué dans deux précédentes tentatives de qualification à la Ligue des champions africaine.

« Cette 11e consécration a un goût spécial, vu le mauvais départ du club et la rude concurrence à laquelle on a fait face de la part de pas moins de quatre formations, à savoir la JS Khroub, le FC Constantine, l’ASE Alger Centre et la JS Akbou », a déclaré à l’APS l’entraineur de l’Affak, Sid Ahmed Mouaz.

Il a justifié les résultats modestes de son équipe en début d’exercice par le « départ massif des joueuses » après le retour de l’équipe du tournoi qualificatif à la Ligue des champions africaine.

Sid Ahmed Mouaz a expliqué que la formation relizanaise a perdu les services de plusieurs joueuses de qualité, qui ont  »choisi de changer d’air à cause de nos moyens financiers limités, ce qui a été mis à profit par d’autres clubs pour les attirer ».

Mais ce départ massif a été exploité judicieusement par le staff technique de l’Affak pour lancer dans le bain de jeunes joueuses issues du club et d’autres recrutées de petites équipes de divisions inférieures, une stratégie qui s’est avérée payante « en dépit de leur début difficile vu que ces joueuses avaient besoin du temps pour s’adapter au rythme du premier palier », a-t-il expliqué.

Et même si l’Affak a terminé la phase aller avec un retard de cinq points sur le leader, cette équipe n’a pas baissé les bras parvenant à faire carton plein lors de la phase retour en remportant tous ses matchs (huit), aussi bien à domicile qu’à l’extérieur.

La dernière victoire obtenue à domicile lors de la précédente journée contre l’ASE Alger Centre (2-1) a permis d’ailleurs aux joueuses de Mouaz de porter à 38 points leur capital au classement général, synonyme d’une consécration avant l’heure. L’écart avec le poursuivant immédiat, la JF Khroub, est de trois points.

D’autant que quel que soient les résultats de la prochaine et dernière journée, de laquelle l’Affak est exempt, les Relizanaises sont assurées de conserver leur première place, grâce aux résultats de leurs deux confrontations directes contre le dauphin (nul à l’aller et victoire au retour).

Maintenant, place à la coupe d’Algérie

A présent, l’Affak, qui a réalisé 12 victoires contre deux nuls et deux défaites, a déjà fêté son nouveau titre de champion, se prépare à relever un autre défi, celui de décrocher la Coupe d’Algérie, l’équipe étant qualifiée aux huitièmes de finale et affrontera la formation de Bab Ezzouar (Alger).

« On table sur le doublé. Il faut dire que notre consécration en championnat a ouvert l’appétit à mes joueuses, notamment celles qui réalisent ce titre pour la première fois de leur carrière et qui ont gagné davantage en confiance. Tout le monde est déterminé pour aller soulever la Coupe d’Algérie », a encore dit le coach Relizanais.

Mais ce technicien, qui est considéré comme l’architecte de tous les trophées de l’Affak depuis la création de ce club, souhaite bénéficier d’un « intérêt particulier » de la part des autorités locales et de toutes les parties concernées « en raison du peu de moyens dont nous disposons », s’est-il plaint.

Il a rappelé, à ce propos, que son équipe est « la seule parmi les pensionnaires de l’élite dont le maillot n’est floqué d’aucun logo de sponsors ».

« Pourtant, notre club est devenu un vivier de jeunes talents qui alimente les différentes sélections nationales. D’ailleurs, notre équipe des moins de 17 ans vient, elle aussi, de s’adjuger le titre de la première édition du championnat de Super-division, alors que celle des moins de 19 ans occupe la deuxième place de la même division de sa catégorie », a-t-il ajouté.

La nouvelle prouesse de l’Affak en championnat lui permet de se qualifier pour la troisième fois de suite à la phase qualificative à la Ligue des champions africaine, avec l’espoir cette fois-ci de passer cet écueil après y avoir échoué lors des deux précédents exercices.

Pour ce faire, l’entraineur Mouaz a réitéré son appel en direction des autorités locales et compte sur des sponsors privés locaux pour venir en aide à son équipe « dont les clignotants sont aux rouges sur le plan financier ».  

APS