15 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

AGO de la CAF : la FAF s’oppose à l’amendement de l’article 4 des statuts de la CAF

La délégation de la Fédération algérienne de football (FAF), emmenée par le Président Djahid ZEFIZEF, qui était accompagné de M. Djamel MERBOUT, Vice-président de la FAF et Président de la Commission des finances, et M. Mounir D’BICHI, secrétaire général de l’instance fédéral, est de retour sur Alger après avoir pris part à la 44ème Assemblée générale ordinaire de la Confédération africaine de football (CAF) qui s’est déroulée mercredi 10 août 2022 dans la belle ville d’Arusha, en Tanzanie.

Lors de cette session, les membres de l’assemblée générale ont examiné plusieurs points inscrits à un ordre du jour bien chargé.

Le président de la CAF, Dr Patrice MOTSEPE a rappelé dans son intervention introductive le ‘’Plan d’action CAF 2021 – 2025’’, prôné par la nouvelle équipe dirigeante, porteur de changements et de réformes fondamentaux, les retombées positives de la dernière CAN TotalEnergies – Cameroun 2021, tout en s’inclinant à la mémoire des victimes de la malheureuse bousculade d’Olembe, d’où la nécessité d’avoir, partout sur le continent, des stades sécurisés et aux standards admis par les instances du football.

Sur le plan financier, le Président de la CAF a souligné les progrès réalisés par le football continental en matière des prize money des différentes compétitions de la CAF et des dotations ainsi que leurs redistributions.
La 44ème AGO de la CAF a également abordé d’autres dossiers, comme le partenariat entre la CAF et la FIFA dans le cadre du ‘’Projet ‘’Star de l’arbitrage’’, visant à réformer et améliorer de manière substantielle le niveau des arbitres sur le continent, la poursuite de l’introduction de la VAR pour atteindre un maximum de pénétration dans les différentes compétitions ; la problématique des stades pour les mettre en conformité avec les normes requises par la CAF et la FIFA, et enfin le lancement de la nouvelle et lucrative compétition : ‘l’Africa Super League, dotée d’un prix de 100 millions de dollars.

Pour sa part, le Président de la FAF a, lors d’une prise de parole, exprimé la position de la Fédération algérienne de football au sujet du projet d’amendement de l’article 4 des Statuts de la CAF, consigné dans le procès-verbal de la 43èmeAssemblée générale ordinaire, tenue à Rabat.

Dans son intervention, le Président ZEFIZEF a mis l’accent sur le caractère éminemment et exclusivement politique de l’amendement de l’alinéa 1 de l’Article 4 qui porte sérieusement atteinte à l’image de marque de la CAF et qui risque d’entamer sa crédibilité auprès de la FIFA qui, tout comme la CAF d’ailleurs (Article 2.L), bannit rigoureusement toute interférence politique dans la gestion des instances footballistiques.

La FAF a ainsi sollicité l’adhésion des membres de l’Assemblée générale pour que cette anomalie soit corrigée et annuler ainsi l’amendement de l’Article en question par la suppression de la phrase « dans un pays reconnu comme Etat indépendant et qui est membre de l’ONU ».

A l’issue des travaux de cette assemblée générale, plusieurs présidents des associations membres se sont rapprochés de la délégation algérienne pour exprimer leur soutien et adhérer à sa démarche de préserver l’instance continentale du football de toute ingérence d’ordre politique.

Le Président de la FAF a eu également plusieurs discussions en aparté avec le Président de la FIFA, M. Gianni INFANTINO, le Président de la CAF, Dr MOTSEPE, le secrétaire général, M. Mosengo-Omba VERON et bien d’autres personnalités du ballon-rond africain.

FAF