19 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

ALG-CAM / Nordine Kourichi : « Le placement de la défense va être primordiale contre le Cameroun »

L’ancien international algérien et adjoint de Vahid Halilhodzic à la tête de la sélection nationale lors du Mondial 2014, Nordine Kourichi, a estimé que le placement de la défense des Verts « va être primordial » contre le Cameroun, mardi soir à Blida (20h30) en barrages (retour) qualificatifs au mondial 2022 au Qatar.

« Ils ont fait ce qu’il fallait faire au match aller, l’Algérie a eu l’intelligence de bien défendre pour ne pas prendre de but. Il ne faut pas oublier qu’il y a trois mois, l’Algérie était hors sujet. C’est une belle raison d’espérer. Mais ce n’est pas parce que l’on a gagné à l’aller, qu’il ne faudra pas faire attention à sa défense. Il va falloir attaquer et jouer son jeu. Le Cameroun voudra joueur en contre-attaque. Le placement de la défense va être primordial. » a déclaré Kourichi au micro de Radio France internationale (RFI).

La sélection algérienne vainqueur vendredi au match aller sur le score de 1-0 au stade Japoma de Douala, est bien parti pour renouer avec la Coupe du monde après avoir manqué le rendez-vous de la Russie en 2018.

« A Blida, on est chez nous. Mais ça ne veut pas dire qu’il ne faudra pas respecter le Cameroun. Il va falloir marquer des buts. Et je sais que le Cameroun va verrouiller. Je m’attends à une réaction de la part des Camerounais. C’est une équipe qui a une puissance athlétique énorme. De son côté, Djamel Belmadi a un discours vrai. Il est objectif, dit ce qu’il pense et sait parler à ses joueurs. Aujourd’hui, la gestion humaine est importante. », a jouté l’ancien joueur de Valenciennes, Bordeaux et Lille.

Nordine Kourichi se méfie tout de même d capitaine des « Lions indomptables » Vincent Aboubakar, qui a montré toute sa valeur lors de la dernière CAN avec huit buts, dont un doublé lors de la petite finale face au Burkina Faso. Dans un stade de Blida archi-comble, les Verts doivent se méfier de l’orgueil des Camerounais, qui visent à garder le record de participation d’un pays africain avec une huitième Coupe du monde.

Pour rappel, l’ancien défenseur algérien a pris part à deux Coupes du monde en 1982 en Espagne et en 1986 au Mexique.