23 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Zakaria Djebbour dévoile les grandes lignes de son projet

Zakaria Djebbour, candidat au poste de directeur technique national (DTN), est revenu, dans cet entretien qu’il nous a accordé, sur les motivations qui l’ont incité à postuler mais aussi en dévoilant les grandes lignes de son projet.

Media Foot Dz : Qui est Zakaria Djebbour ?

Zakaria DJEBBOUR est né et a grandi à Oran et a joué au RCGO et ASMO avant de s’exiler en France il y a de cela plus d’un quart de siècle, il est diplômé d’un DESS Bac+5 à l’ISTS promotion 94, diplômé d’un Master de management stratégique IONIS Paris et diplômé de l’ESSEC, niveau doctorat et de la licence CAF A, et du 3ème degré. Plus de 25 ans d’expérience dans diverses missions, telle que celle d’entraineur professionnel en France et en Algérie, notamment sur la formation. Des expériences de conseils et d’expertises auprès Business Units d’entreprises internationales sur le management organisationnel et stratégique, sur l’optimisation de la performance, ainsi que des missions de directeur sportif, directeur de formation auprès de clubs professionnels.

Vous faites partie des candidats à la DTN, qu’est-ce qui vous a motivé à postuler ?

J’ai récolté beaucoup de retours positifs sur une réelle volonté des pouvoirs publics et de l’instance fédérale de rompre avec la fatalité de cette image altérée qui ternie notre sport roi, et de propulser le football national vers l’excellence et plus particulièrement à l’écoute de tout porteur de projet pour ce cher pays. Ces retours ont encouragé mon initiative et puis, c’est l’occasion de mettre à disposition de mon pays ce portefeuille de double compétence technique et managériale et cette double culture algérienne et européenne. En effet, Si on me compare à un cadre technique algérien j’ai un atout supplémentaire la formation et l’expérience européenne et si on me compare à un cadre européen j’ai une connaissance approfondie du football national et les spécificités de la société et la culture algérienne.

Les observateurs constatent le chaos qui règne dans le football national, notamment dans la formation, qu’avez-vous prévu pour y remédier ?

En effet, voilà quelques années maintenant, que notre football national sombre dans les ténèbres des échecs économiques et sportifs, en effet, les clubs souffrent d’un déficit de compétitivité sportive et économique important, aussi d’une stratégie et une politique sportive claire et précise, d’autant plus que ce professionnalisme vient d’enchevêtrer des contraintes supplémentaires telle que l’inflation de la masse salariale.

Le Business Model des clubs professionnels algérien est fragilisé par l’importance dépendance des subventions étatiques dans ses revenus et son faible dynamisme commercial.
Il est aussi vrai que, le football algérien aujourd’hui, ne véhicule ni les valeurs, ni l’image positive tant cherchée par les investisseurs. Dans un monde professionnel, les pouvoirs publics ne peuvent assumer éternellement le rôle de bailleur de fonds.

On aura certainement, ni le temps ni l’espace pour détailler notre réponse à cette problématique. Toutefois je peux vous dire que notre réponse sera développée en approche systémique, un ensemble de chantiers sera développé en parallèle. Nous avons prévu de participer à l’accompagnement des clubs à la restructuration et la définition de leurs business model respectifs. En effet le professionnalisme est lié intrinsèquement à la politique économique d’un pays et la contribution de ses opérateurs économiques publiques et privés ! Nous mettrons en place une solution door to door pour les accompagner. Cet accompagnement sera dévoilé le moment voulu. Toutefois je peux vous dire que nous mettrons la FORMATION et la réorganisation au centre de notre projet, car en effet Le meilleur système de nos jours est une obligation à laquelle la très grande majorité des fédérations leaders en Europe, ont souscrit depuis longtemps, qui relève plus de l’organisation que de la philosophie :
Système de Formation d’expertise, spécifique, Formation initiale et continue.
L’objectif étant de préparer et de mettre à la disposition des clubs, des effectifs hautement qualifiés et entièrement prêt à assumer leurs fonctions. La formation initiale, la formation continue, d’expertise et spécifique représentent un outil privilégié pour tendre vers cet objectif et permet aussi de renforcer les compétences de l’ensemble des enseignants du football. Partant de la conviction que le développement de la pratique du football passe par la qualité de l’encadrement au sens large, il me paraît donc judicieux aujourd’hui d’offrir un catalogue de formation ciblé et adapté aux besoins de chaque population pour mener à bien sa fonction : formateur des jeunes, formateur des entraineurs, directeur sportif et manager, entraineur spécifique GB, préparateur physique préparateur mental. Certificat de scouting…
Formation des jeunes : Notre philosophie est de mettre l’enfant au centre de ce projet, et non pas l’équipe et ses résultats du weekend. Aussi de nos jours on ne parle plus du talent mais plutôt d’identification du potentiel sportif.

A part la formation, quelles sont les autres lignes de votre projet ?

Pour faire face à cette équation, nous avons défini 10 chantiers majeurs, bien entendu Cet éventail de chantiers ne se veut pas exhaustif ni parfaitement séquentielle mais constitue bien une vision qui donne des jalons et points de repère à la maturité de notre football national.
1er Chantier : Formation des jeunes
2ème Chantier : Mise en place d’un Institut de formation : Initiale continue expertise et spécifique
3ème Chantier : Accompagnement des clubs professionnel
4ème Chantier : Classes sports études.
5ème Chantier : Refonte du système de compétition chez les jeunes
6ème Chantier : Centre de documentation et de l’audiovisuel technique.
7ème Chantier : Développement des pratiques
8ème Chantier : Académies FAF en région
9ème Chantier : le sport féminin
10ème Chantier : Construire une base de données de données des jeunes joueurs issus de l’immigration.

Les sélectionneurs des équipes nationales de jeunes catégories sont déjà en activité avant même l’installation d’un DTN, qu’en pensez vous ?

Je pense qu’il est péjoratif de résoudre la mission de la DTN à la seule tâche d’installation des sélectionneurs jeunes ! comme évoqué plus haut sur la nature des chantiers, la mission de la DTN est plus importante que cette tâche !
Et puis les sélectionneurs en place font partis des meilleurs qui existent sur le territoire national. Il faudra surement renforcer leurs missions et les faire investir plus sur d’autres missions tel que la formation, ou encore la collaboration à la mise en place de ces chantiers. Comme les relais régionaux et de wilayate DTR et DTW.

Pensez vous que votre CV peut rivaliser avec ceux des autres candidats ?

Je ne suis pas là pour rivaliser avec personne, je suis un homme de projets, convaincu par la réelle volonté des pouvoirs publics et les instances fédérales de rompre avec les échecs, de donner du sang neuf et vouloir propulser le football national vers l’excellence. Entièrement convaincu que, de part mes formations et mes expériences algériennes et européennes je suis le seul qui a cette double compétence technique et managériale et ayant vécu le football des 2 côtés de la méditerranée.

Avez vous déjà en-tête les compétences qui peuvent vous aider dans cette tâche en cas de victoire ?

Effectivement, la première chose qui me paraît importante, c’est de cartographier et d’identifier les compétences au travers d’un audit interne et externe puis rassembler et fédérer l’ensemble des acteurs et des structures autour de ce projet. En effet, la mise en place d’une équipe motivée et réactive articulée autour d’un projet national, et un management stratégique efficace seront les clefs de notre réussite.

L’ancien DTN a été sévèrement critiqué à cause de son manque d’expérience, si vous êtes choisis, n’avez-vous pas peur de vivre le même scénario ?

Vous pensez que le désormais ex-DTN n’avais pas assez d’expérience ? et pourtant il était à la DTN je crois depuis 2009 !
Désolé de vous contredire, je pense que vous faites confusion entre connu dans la stratosphère du football algérien actuel, que vous-même vous l’avez qualifié d’une stratosphère chaotique, je vous retourne la question que pensez vous des acteurs qui ont contribué à ce chao ? n’ont-ils pas une grosse part de responsabilité de cet échec ? ne faut-il pas des gens propres, des hommes de valeurs pour prôner et porter ce changement ? AlhamdoulliAllah que je ne fais pas parti de cet échiquier. Et puis pour revenir à ce que vous qualifiez de critique sévère, Je pense que, quand ce que vous faite porte à confusion et n’est pas exposé, ouvre la porte à la spéculation, toutefois si vous mettez en place un processus de communication continue sur les initiatives et l’évolution des chantiers définies en amont pour ce projet, comme nous souhaitons le mettre en place, nous donnerons de la totale visibilité sur l’état d’avancement de ces chantiers. Ces gens seront non seulement rassurés de l’excellence du travail de la DTN mais seront certainement ses premiers relais.
Donner de la transparence et de la visibilité continue sur l’évolution de notre projet est une condition sine qua none à la réussite de la DTN qui de part sa mission et la spécificité algérienne se trouve au centre d’un écosystème complexe.

Entretien réalisé par Ali Ait Si Amer