14 avril 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Le Journal de la CAN (Ep21) : Le Cameroun monte sur le podium

Par Youcef Khaloua, consultant sportif

Avant dernier match de cette CAN avec le traditionnel match de classement entre le Cameroun et le Burkina Faso tous deux privés de finale et qui souhaitaient se consoler en décrochant cette 3ème place. Résumé dans l’avant-dernier numéro du Journal de la CAN.

Cameroun 3-3 (TAB 5-3) Burkina Faso: La remontada Camerounaise

Un match pour la 3ème place est toujours particulier à aborder. Entre la déception d’être passé à côté d’une finale et la volonté de quitter la compétition sur une note plus heureuse, la tâche s’annonce souvent compliquée pour les sélectionneurs au moment de trouver des leviers de motivation. C’est aussi l’occasion de donner du temps de jeu aux éléments les moins sollicités. C’est ce qu’a décidé Toni Conceicao, le sélectionneur Camerounais laissant notamment ses deux meilleurs buteurs Aboubakar et Toko Ekambi sur le banc tandis que Kamou Malo a aligné son équipe type avec la ferme intention de s’imposer. Un choix payant puisque malgré une pression camerounaise dans les 20 premières minutes les Etalons vont rapidement faire preuve d’un réalisme implacable. Ainsi Steeve Tago ouvre le score en restant parfaitement un centre de Kaboré (0-1:24’) avant que ce dernier ne pousse à la faute André Onana qui envoie le ballon dans son propre but (0-2: 43’). Sans réaction, les Lions Indomptables encaissent un nouveau but juste après le repos par l’intermédiaire de Ouattara qui crucifie de la tête le malheureux Onana sur une superbe offrande de Bertrand Traore (0-3:49’). Alors que l’on pense l’issue de ce match scellé, Bahoken réduit la marque et redonne espoir à un public Camerounais médusé jusque là par le scénario (1-3: 72’). Un but qui va sonner le retour des Camerounais qui reviendront en moins de 5 minutes grâce à un doublé express de son buteur providentiel Vincent Aboubakar (3-3: 88´). A égalité au terme des 90 minutes, cette 3ème place se joue aux tirs aux buts. Une épreuve dans laquelle les locaux seront beaucoup plus précis qu’il y a deux jours face à l’Egypte. Toure rate sa tentative tandis que Ambroise Oyongo a inscrit le cinquième et dernier penalty des Lions indomptables (3-3, 5-3 aux t.a.b.) offrant un lot de consolation à une nation qui attendait sûrement autre chose.