25 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Mohamed Amine Amoura : « Il y a quatre ans, je n’avais rien, aujourd’hui je joue avec Riyad Mahrez »

Dans une interview accordée à Sofoot, l’attaquant algérien de l’Union Saint-Gilloise, Mohamed Amine Amoura est revenu sur plusieurs points liés à sa carrière professionnelle notamment la Coupe d’Afrique des Nations 2023.

Interrogé sur son début de saison époustouflant avec l’Union Saint-Gilloise, lui qui est meilleur buteur du championnat belge lors de cette première partie de la saison, Amoura a exprimé sa grande satisfaction. « Je suis vraiment satisfait, et ça me convainc que je peux encore faire mieux. Mon transfert s’est finalisé assez tard, donc ça a un peu retardé ma préparation d’avant-saison. Mais j’avais déjà un visuel sur le schéma tactique de l’équipe et les envies du coach, ce qui m’a permis de rattraper le temps et de réaliser mes performances actuelles », a-t-il déclaré.

Concernant son passage chez le club suisse de Lugano, Amoura a regretté la façon avec laquelle il a terminé la saison passée, pourtant décisif avec son équipe. « Mes derniers mois à Lugano ont été assez mitigés. Non pas à cause du terrain, parce que j’étais régulièrement décisif, mais en raison des à-côtés. D’une semaine à l’autre, je passais de titulaire à remplaçant, sans trop comprendre. Et quand je demandais des explications au coach, il me disait d’aller voir le directeur sportif, et inversement. Donc ça a un peu gâché mon rendement sportif, qui était toujours régulier », a-t-il souligné.

Amoura qui a connu une ascension fulgurante dans sa carrière, a affirmé qu’il y a quatre ans lorsqu’il a fait ses débuts avec l’ES Sétif n’avait rien et maintenant, il a pris une autre dimension : « Tous les joueurs ont des plans de carrière. Celui qui dit le contraire mentirait. Il est bien sûr impossible de tout prévoir, mais on se dessine tous des étapes que l’on essaye de suivre au mieux. Moi, il y a quatre ans, je n’avais rien, aujourd’hui je joue avec Riyad Mahrez (Rires.) Dès mes débuts à Sétif, mon objectif était de rejoindre l’Europe en très peu de temps. Je savais qu’une fois en Europe, les portes s’ouvriraient d’elles-mêmes ».

Actuellement en Côte d’Ivoire avec la sélection nationale pour disputer la CAN, l’actuel meilleur buteur du championnat belge est très attendu par les amateurs du football, plus particulièrement les Algériens. L’attaquant des Verts a fait savoir qu’il a une revanche personnelle à prendre sur l’édition du Cameroun en 2022 où il a regardé son équipe sortir de la compétition dès le premier tour sans jouer la moindre minute. « En 2022 au Cameroun, j’étais dans le groupe, mais je n’avais pas joué, et j’ai pu observer mes coéquipiers. Voir comment ils agissaient, se préparaient et emmagasiner l’expérience nécessaire pour aujourd’hui me sentir prêt. J’ai une revanche personnelle à prendre sur l’édition au Cameroun, parce qu’on sort au premier tour, alors que nous étions tenants du titre. Cette année 2022 a été pourrie pour le football algérien de toute façon, avec élimination en barrages de la Coupe du monde juste après ».

Pour conclure, Mohamed Amoura a révélé ses favoris pour la CAN-2023 précisant que l’équipe nationale d’Algérie n’est pas favorite, mais elle sera attendue durant cette compétition : « Dire que nous sommes favoris serait un mensonge. Nous avons une équipe en plein renouveau, avec des nouveaux qui intègrent doucement le groupe. Mais c’est sûr que nous sommes attendus, de par notre statut. Et puis nous avons retenu la leçon de la dernière CAN, tant au niveau de la préparation physique que du mental. On arrive avec la faim. Pour ce qui est de mes favoris, je placerais le Sénégal, l’Égypte, la Côte d’Ivoire et le Maroc en carré final ».