13 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Euro-2020: Encore un an de chantier pour les équipes, les villes et les fans

L’Euro-2020 aurait dû débuter vendredi, mais la pandémie a décalé son coup d’envoi au 11 juin 2021. D’ici là, les organisateurs vont devoir revoir leur copie, les sélectionneurs remodeler leurs effectifs et les supporters rebâtir un plan de bataille pour silloner l’Europe.

Des villes hôtes à confirmer 

Le 17 mars, face à la propagation du coronavirus, l’UEFA s’est résolue à repousser d’une année la 16e édition du Championnat d’Europe des nations, prévue initialement à l’été 2020 dans douze villes.

Entre crise économique et problèmes de calendrier, des doutes sont apparus sur la capacité d’un « nombre réduit » de villes hôtes à maintenir leur engagement en 2021, selon l’instance européenne du football qui doit trancher en Comité exécutif les 17 et 18 juin la liste définitive des stades retenus.

Du côté des Bleus, le report ne devrait pas compliqué la tâche d’un point de vue organisationnel.

« Au contraire ça va permettre d’affiner, le dossier était quasi prêt », explique le président de la Fédération française Noël Le Graët. « En principe l’organisation restera la même puisque les villes restent les mêmes. Il n’y a pas de raison qu’on bouleverse tout », dit-il à l’AFP. Les hommes de Didier Deschamps doivent disputer leur premier tour à Munich et Budapest, où le foot a déjà repris ses droits.

Un calendrier à revoir 

A l’automne, il faudra faire cohabiter les barrages pour l’Euro qui ont été reportés fin mars, avec les matches de Ligue des nations, compétition bi-annuelle censée se tenir lors des saisons sans grands tournois ni qualifications.

AFP