14 juin 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Équipe nationale : Amoura crève l’écran en Belgique et donne rendez-vous à la CAN-2023

En véritable chasseur de buts, l’attaquant international algérien de la Royale Union Saint-Gilloise, Mohamed Amine Amoura, est en train de crever l’écran en championnat belge de football, en revenant dimanche soir à une longueur de l’actuel meilleur buteur de la «Pro League», ce qui fait de lui l’un des attaquants les plus prolifiques de l’Equipe nationale, à 33 jours de la Coupe d’Afrique des nations CAN-2023 (reportée à 2024) en Côte d’Ivoire (13 janvier-11 février).

Ayant rejoint le club belge en août dernier pour un contrat de quatre saisons, en provenance de la formation suisse du FC Lugano, Amoura (23 ans) a réussi, en un laps de temps court, à faire parler de lui, en atteignant la barre des 13 buts, toutes compétitions confondues, dont 11 réalisations en championnat. Généreux dans l’effort et réputé pour ses accélérations foudroyantes, Amoura a vite été adopté par les supporters de l’USG qui ne ratent pas une occasion de scander son nom à chacune de ses prouesses.

D’aucuns estiment que l’ancien joueur de l’ES Sétif a franchi un autre palier dans sa carrière, en faisant parler la poudre en Belgique, ce qui a fini par attirer l’intérêt de plusieurs cadors européens.

Avec cette forme olympique affichée depuis le début de la saison, Amoura se positionne comme l’un des joueurs clés de la prochaine CAN-2023 et sera, à coup sûr, l’un des attaquants les plus suivis de cette compétition par les recruteurs.

Selon les observateurs, Amoura a acquis une certaine expérience et a un potentiel énorme, de quoi lui permettre de prétendre arracher une place de titulaire dans l’échiquier du sélectionneur national Djamel Belmadi. Lors de la précédente CAN-2022 disputée au Cameroun, Amoura n’a pas eu sa chance, se contentant de suivre les trois matchs des Verts à) partir du  banc des remplaçants. «Avec tout le respect que j’ai pour ce joueur, il y a beaucoup à faire avec Amoura. Aujourd’hui, il n’est pas au niveau d’un tournoi comme la CAN, donc il faut y aller doucement», avait indiqué Belmadi au sujet d’Amoura, au lendemain de l’élimination dès le premier tour du précédent tournoi continental.

Amoura a ensuite pris les choses en main, en montant en puissance d’abord en Suisse et actuellement en Belgique, pour devenir l’un des attaquants algériens les plus redoutables du Vieux Continent. Une belle revanche sur le sort. Durant l’année 2023, Amoura a inscrit 3 buts sous le maillot national, dont un doublé signé le 18 juin dernier à Douala (Cameroun) en déplacement face à l’Ouganda (2-1), dans le cadre des qualifications de la CAN-2023. Rendez-vous pris en terre ivoirienne pour crever encore l’écran et contribuer à offrir à l’Algérie une troisième étoile africaine.

APS