13 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

EN féminine | Burundi 0-1 Algérie : les Vertes terminent le travail et retrouvent le gotha continental

La sélection algérienne féminine (A) de football, forte de son large succès décroché en match aller (5-1), signe son retour à la Coupe d’Afrique des nations CAN-2024 pour la première fois depuis 2018, en infligeant au Burundi une seconde défaite (1-0), lundi soir au stade olympique du 5-juillet, pour le compte du 2e et dernier tour (retour).

Comme il fallait s’y attendre, les « Vertes » ont entamé la partie avec des intentions offensives, en assiégeant le camp adverse, ce qui leur a permis de s’offrir la première action dangereuse, sur un tir de Marine Alfreda Dafeur qui a touché la transversale (4e).

De leur côté, les Burundaises ont mis en place un bloc haut dans l’objectif d’annihiler les tentatives algériennes, ces dernières n’ont pas trouvé de difficultés tout de même à développer leur jeu en faisant circuler la balle aisément.

Le pressing algérien a fini par payer. La buteuse maison Ines Bentaleb, auteur d’un triplé jeudi lors de la première manche, a conclu une belle action collective (17e), suite à un mauvais dégagement de la défense adverse.

Au moment où tout le monde croyait que les Algériennes allaient dérouler, le Burundi a résisté derrière, en terminant la première avec un retard d’un seul but.

A noter la blessure de la joueuse du milieu de terrain Amira Ould Braham, remplacé à la 25e minute par la sociétaire du FC Nantes (France) Sylia Koui.

Le sélectionneur national Farid Benstiti a apporté deux changements par rapport au onze aligné jeudi, avec la titularisation de la gardienne de but Chloé Yamina N’gazi et l’attaquante Rahima Benaïchouche, en remplacement respectivement d’Amel Salah et Naïma Bouhani.

Les « Vertes » baissent du rythme mais assurent

En seconde période, les Algériennes, contrairement à la première manche, ont pêché par un manque de lucidité devant les buts, ce qui a donné l’espoir au Burundi de croire en ses chances de refaire son retard.

Les joueuses du sélectionneur Alain Olivier Niyunkeko se sont procurées leur seule et unique action du match, grâce à Sandrine Niyonkuru, dont le tir en surface de réparation a été intercepté par Chloé Yamina N’gazi (60e).

Le rythme a nettement baissé en cette deuxième période côté algérien. Les joueuses ont géré leur petit avantage jusqu’au sifflet final de l’arbitre malgache Rosa Hanjavola.

Avec ce succès, l’Algérie valide officiellement son billet pour la 15e édition de la CAN féminine. Les « Vertes » mettent ainsi fin à six années de disette, puisque leur dernière participation remonte à l’édition 2018 disputée au Ghana, marquée par une élimination dès le premier tour de la compétition. L’Algérie comptait auparavant quatre participations au tournoi continental (2004, 2006, 2010, et 2014).

Un peu plus tôt dans la journée, l’Afrique du Sud, tenante du titre, s’est qualifiée en battant à domicile le Burkina Faso (2-0). Lors du match aller, les deux équipes se sont neutralisées (1-1). Les autres qualifiés seront connus au terme des neuf autres matchs prévus mardi.

APS