23 février 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Eliminatoires CAN-2023 : les Verts pour passer le cap du « Mena » et confirmer le statut de leader

La sélection algérienne devra confirmer son statut de leader contre la « Mena » du Niger jeudi soir au stade Nelson Mandela de Baraki (22h00), pour le compte de la 3e journée (Gr.F) des qualifications à la Coupe d’Afrique des Nations CAN-2023 (reportée à 2024) et prévue en Côte d’Ivoire.

Vainqueurs lors de leurs deux premiers matchs de la phase de qualifications face respectivement à l’Ouganda (2-0) et en déplacement devant la Tanzanie (2-0), les Verts espèrent rester sur la dynamique des victoires et sceller la qualification devant la « Mena » du Niger qui a aligné deux matchs nuls : à Niamey face à la Tanzanie (1-1) et à Kampala devant l’Ouganda (1-1).

Les Verts recevront d’abord le Niger jeudi au stade Nelson-Mandela de Baraki (22h00), avant de se rendre à Tunis pour affronter le même adversaire, le lundi 27 mars au stade Hamadi-Agrebi de Radès (17h00), le stade du Général Seyni-Kountché de Niamey n’étant pas homologué par la Confédération africaine (CAF).

Côté statistiques, il s’agit de la neuvième confrontation officielle entre les deux sélections. Les « Verts » mènent au score avec quatre succès contre une défaite alors que trois matchs se sont soldés par un  »draw ». En matchs amicaux, les deux Nations se sont rencontrées deux fois avec des victoires des Algériens.

Le sélectionneur de l’équipe nationale de football Djamel Belmadi a relevé l’importance de remporter la double confrontation face au Niger, les 23 et 27 mars, pour pouvoir arracher la qualification à la prochaine CAN-2023 (reportée à 2024) en Côte d’Ivoire.

« Nous avons deux matchs importants face au Niger, d’un point de vue mathématique, on doit et on veut, sur cette date, sceller notre qualification », a-t-il affirmé lors de la conférence de presse d’avant-match tenue au Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa.

En face de la Mena, l’Himalaya

En revanche, la convocation de ces jeunes capés a contraint le coach national à se passer du service de plusieurs joueurs-cadres, à l’image du gardien de but Raïs M’bolhi, Hocine Benayada, ou encore Saïd Benrahma.

« Je ne peux pas dire si ces nouveaux joueurs vont réussir ou non, je ne suis pas dans l’art de la divination. Il y a eu une première étape qui consistait à faire venir ces éléments. Ils ont accepté et ça me touche. La seconde étape est de savoir comment chacun va évoluer. J’espère que tout le monde sera un joueur important pour l’équipe nationale. Je n’ai aucune certitude », a-t-il expliqué.

De son côté, le sélectionneur du Niger, le Français Jean-Michel Cavalli, a indiqué que ses joueurs savent que la mission ne sera pas du tout facile, mais ils tenteront quand même de créer la surprise.

« On est censé savoir que nous allons rencontrer l’Himalaya en face de nous et que rien n’est impossible dans le football puisque et les rencontres ne sont jamais les mêmes. Nous allons se préparer pour cela pour essayer d’être performants parce que nous avons un statut à défendre », a indiqué l’ancien entraîneur des fennecs, Jean Michel Cavalli.

« Aujourd’hui, nous sommes seconds (du groupe F). C’est un bon rappel à tous ceux qui nous ont quittés de vue depuis le match de l’Ouganda. Nous avions fait une très, très grosse performance chez eux, donc il va falloir défendre ce statut. Ça ne va pas être facile mais on fera tout pour essayer d’être performants« , a-t-il affirmé.

Vingt-six (26) joueurs dont 21 évoluant à l’étranger ont été convoqués par le sélectionneur Nigérien, mais avec l’absence de son capitaine d’équipe, Youssouf Oumarou Alio, blessé à l’ishio-jambiers, un coup dur pour la Mena qui se trouvait déjà dans un véritable imbroglio.

Cette rencontre sera officiée par un quatuor soudanais sous la conduite de Mahmood Ali Mahmood Ismail, et composé de Mohammed Abdallah Ibrahim (1e assistant),  Omer Hamid Mohamed Ahmed (2e assistant), alors que le quatrième arbitre est Elsiddig Mohamed El Treefe.

L’Algérie occupe le poste de leader du groupe F avec 6 points, devant le Niger (2 points), alors que la Tanzanie et l’Ouganda suivent derrière avec un point chacun.