20 juin 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

CHAN-2023 : neuf établissements hôteliers à Oran proposés aux organisateurs

Quelque neuf établissements hôteliers à Oran ont été proposés aux organisateurs du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) des joueurs locaux de football pour accueillir les sélections et les officiels lors de cette épreuve, prévue en Algérie en début de l’année prochaine, a appris l’APS dimanche de la direction local du tourisme.

Il s’agit tous d’établissements classés cinq étoiles qui ont été suggérés à la Fédération algérienne de football et la Confédération africaine de la discipline lors des précédentes visites de leurs représentants sur les lieux, a déclaré à l’APS le responsable local de la direction du tourisme d’Oran, Belabes Kaïm.

« Nous attendons toujours la réponse des organisateurs pour entamer les préparatifs d’usage afin de mettre les sélections domiciliées à Oran, ainsi que les officiels dans les meilleures conditions possibles« , a-t-il précisé.

Le même responsable a, en outre, assuré que la capitale de l’Ouest dispose désormais d’un parc hôtelier de taille lui permettant d’accueillir n’importe quelle manifestation dans divers secteurs.

Les capacités de la wilaya d’Oran dans ce registre a poussé les organisateurs du CHAN (13 janvier-4 février 2022) à désigner cette ville pour domicilier, au niveau de son nouveau stade Miloud-Hadefi, les rencontres de deux groupes.

Il s’agit du groupe 4 composé du Mali, de l’Angola et de la Mauritanie, ainsi que du groupe 5 constitué du Cameroun, du Congo et du Niger.

Outre les rencontres de ces deux poules, le stade de 40.000 places du complexe Miloud-Hadefi abritera également un match des quarts de finale de l’épreuve et un autre des demi-finales, rappelle-t-on.

Quant à la sélection algérienne, qui participe à ce championnat pour la deuxième fois, elle sera domiciliée au nouveau stade de Baraki (Alger) qui sera réceptionné dans les prochaines semaines. Les Verts, placés dans le groupe A, affronteront la Libye, l’Ethiopie et la Mozambique, rappelle-t-on.

APS