25 juin 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

CHAN-2023 (Algérie) : les balles arrêtées, « l’arme fatale » des Verts

La sélection algérienne A’ a, à nouveau, recouru à sa principale « arme fatale » par laquelle elle s’est illustrée depuis le début de cette 7e édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN-2023) qui se tient en Algérie, pour venir à bout d’une sélection du Niger qui a créé la surprise en se qualifiant à la finale de la compétition.

Cette arme fatale c’est bien les balles arrêtées devenues tout simplement la clé des victoires des Verts, et qui pourraient les mener vers un sacre historique lors de la finale contre le Sénégal, samedi prochain au stade Nelson-Mandela (20h30) à Alger.

Déjà, avant cette demi-finale, qui était tant appréhendée par l’ensemble des composantes de l’équipe nationale, comme reconnue du reste par le patron technique des Verts, Madjid Bougherra lui-même, les camarades du meilleur buteur, jusque-là avec 5 buts, Aymen Mahious, ont inscrit presque leurs buts, au nombre de neuf, au prix de balles arrêtées (quatre) et deux penalties.

Contre le Niger, mardi soir au stade Miloud-Hadefi d’Oran, les Verts ont bien exploité leur point fort.

En effet, des cinq buts marqués, pas moins de trois d’entre eux ont été réalisés au prix de balles arrêtées. Cela laisse supposer que le staff technique national exploite au maximum ces situations de jeu pour compenser les lacunes offensives de son équipe.

Aussi, et comme déclaré par Madjid Bougherra en début de ce tournoi, les balles arrêtées sont devenues décisives dans le football moderne.

Cela fait même rappeler au coach national son expérience, en tant que joueur, avec la sélection algérienne, version Rabah Saadane, dans les années 2009 et 2010, quand l’ancien sélectionneur national avait fait des balles arrêtées son principal atout pour mener l’équipe nationale à une troisième qualification au Mondial après 24 ans de disette.

Avec un total de sept banderilles aux prix de balles arrêtées, les spécialistes prévoient que les camarades du capitaine d’équipe Ayoub Abdellaoui poursuivent dans leur lancée en vue de la finale, afin de décrocher un trophée continental historique.

APS