26 février 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

CAN U17 / Rezki Remmane : « J’aurais aimé jouer des matchs internationaux »

Le sélectionneur de l’équipe nationale des moins de 17 ans (U17) Arezki Remmane, est revenu sur le stage effectué à Alger (13-20 février), regrettant de ne pas avoir préparé avec des matchs amicaux contre des sélections africaines la prochaine Coupe d’Afrique des nations CAN-2023 de la catégorie, prévue en Algérie du 29 avril au 19 mai, qualificative par ailleurs au Mondial 2023 au Pérou (10 novembre-2 décembre).

« Les objectifs techniques du stage ont été atteints, par rapport à ce qui a été prévu. On a voulu jouer des matchs contre des sélections africaines, car j’aurais aimé voir mon équipe souffrir pour ensuite trouver des solutions à nos insuffisances. Malheureusement, cela n’a pas été le cas. Les confrontations internationales étaient programmées durant les stages principaux, en décembre et février, mais ça n’a pas eu lieu. Il nous reste la date de mars et avril, et là j’espère pouvoir disputer deux matchs internationaux », explique le coach des U17 dans entretien accordé à l’APS.

Lors de son troisième stage de l’année, la sélection des U17 a disputé deux matchs amicaux. Le premier s’est soldé par une défaite jeudi face aux U19 du MC Alger (2-4), alors que le second a été remporté dimanche face aux U21 du NA Husseïn-Dey (4-2). Les deux tests ont été disputés sur terrain annexe du stade Nelson-Mandela de Baraki.

« Nous étions obligés de se rabattre sur le MC Alger et le NA Husseïn-Dey (U21), le choix de ces deux adversaires n’étant pas fortuit, car ce sont deux bonnes formations, mais ça reste toujours insuffisant, car jouer dans une ambiance locale est tout à fait différente par rapport à un test contre une équipe africaine. Nous nous sommes habitués à travailler dans des conditions difficiles, j’espère que la suite de la préparation va être meilleure », a-t-il ajouté.

Interrogé sur l’effectif appelé à défendre les couleurs nationales à la prochaine CAN, Remmane a souligné qu’il était arrêté à « 90% ».

« L’effectif retenu pour le tournoi continental est arrêté à 90%, à un ou deux éléments près dans certains postes où nous jugeons qu’on doit les renforcer. Nous n’avons pas encore trouvé le profil recherché dans certains postes. Jusqu’à présent, je n’ai pas été convaincu par certains nouveaux joueurs. J’espère qu’on n’aura pas de blessés. Ce que j’appréhende aussi, c’est qu’on n’aura pas de mauvaises surprises concernant l’âge biologique des joueurs, car ces derniers seront soumis au test IRM du poignet pour déterminer leur âge ».

Le jeu des adversaires de l’EN passé au crible

Lors de la CAN-2023, les Algériens évolueront dans le groupe A, domicilié au stade Nelson-Mandela de Baraki, en compagnie de la Somalie, du Sénégal, et du Congo. Les Algériens entameront le tournoi face aux Somaliens, en match d’ouverture prévu le samedi 29 avril (20h00).

Le groupe B, domicilié au stade Chahid-Hamlaoui de Constantine, est composé du Nigeria, du Maroc, de l’Afrique du Sud, et de la Zambie, alors que la poule C, dont les matchs se joueront au stade du 19-mai 1956 d’Annaba, comprend le Cameroun (tenant du titre), le Mali, le Burkina Faso, et le Sud-Soudan.

« Nous avons commencé à étudier nos adversaires à la CAN, en visionnant leurs matchs. On essaye d’avoir le maximum d’informations sur eux, en comptant sur notre réseau en Afrique, pour qu’on puisse les préparer convenablement ».

Remmane, qui avait remporté avec les Verts la Coupe arabe des nations de la catégorie en septembre dernier aux dépens du Maroc (1-1, et 4-2 aux t.a.b) au stade de Sig (Mascara), espère glaner un second titre de rang.

« On aura notre mot à dire à la CAN. L’objectif principal est de se qualifier au prochain Mondial, à condition bien évidemment d’atteindre les demi-finales. Je fais confiance à mes joueurs, et je sais de quoi ils sont capables », a-t-il souligné.

Pour l’entraineur des U17,  »le joueur algérien est connu pour avoir la capacité de se surpasser et de sortir le grand jeu aussi bien dans les moments importants que difficiles. Nous sommes en train de travailler très dur, et on se prépare pour qu’on soit dans la meilleure forme possible pendant la CAN ».

Le prochain stage des  »capés » de l’EN des U17 est prévu du 24 au 28 février prochains au Centre technique national (CTN) de Sidi Moussa, et sera réservé uniquement aux joueurs locaux.

APS