25 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

CAN-2023 (Préparation) : les Verts pour les ultimes retouches avant la phase finale

L’équipe nationale abordera la dernière ligne droite dans sa préparation pour la 34e Coupe d’Afrique des nations CAN-2023 (reportée à 2024) en Côte d’Ivoire (13 janvier-11 février), en défiant vendredi la sélection togolaise, composée de joueurs locaux, en match amical prévu au stade de Kégué à Lomé (21h00 algérienne).

En stage depuis lundi à Lomé, les joueurs du sélectionneur Djamel Belmadi entreront, à travers ce premier test, dans le vif du sujet dans ce qui sera une véritable répétition générale avant le tournoi continental, en attendant le second match amical, mardi prochain face au Burundi, toujours à Lomé.

« Pour les deux matchs amicaux à venir, ce sont toujours des matchs engagés, contre des équipes qui ne calculent pas. Contre le Togo, le public togolais sera là et on évoluera dans une atmosphère hostile, ce que je souhaitais. Contre le Burundi, il n’y aura pas de public », a affirmé Belmadi lors de la dernière conférence de presse tenue dimanche au stade Nelson Mandela de Baraki.

Même si ce rendez-vous ne devrait pas permettre au coach national de jauger réellement les capacités de ses poulains à l’approche du tournoi, face à un adversaire privé de ses joueurs évoluant à l’étranger, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une belle opportunité pour peaufiner  son dispositif  tactique.

De son côté, le sélectionneur des « Eperviers » locaux Kader Cougbadja a estimé que cette confrontation face aux champions d’Afrique 2019 constituerait une belle opportunité.

« C’est bien de jouer contre une forte équipe, ça nous permettra de voir nos lacunes, ce qu’il faut travailler. C’est comme un diagnostic. En plus, c’est une très belle opportunité, efficiente… en plus, elle ne coûte pas cher pour nous. ils sont déjà sur place. On ne sait jamais, ça peut ouvrir des portes à des jeunes aussi c’est comme cela on apprend », a-t-il assuré.

Pour le gardien de l’Entente ll de Lomé Idrissa Ogodjo, jouer contre les stars algériennes, c’est une occasion de se mettre en lumière.

« Ces genres de rencontres se jouent sur les détails. Donc c’est à nous d’écouter tout ce que les coachs nous disent à l’entraînement et faire de bon rendement sur le terrain. Ce sont des opportunités pour nous en tant que locaux de se faire voir, se faire remarquer que nous aussi sommes capables d’être professionnels comme eux. Ce sont des rencontres que je rêve de jouer dans ma vie donc la première des choses, c’est de ne pas se mettre la pression et rester calme », a-t-il ajouté.

Avant d’appeler le public à effectuer massivement le déplacement pour les pousser à la victoire : « Je demande à tout togolais d’être présent pour nous soutenir jusqu’à la victoire. C’est ça qui va nous motiver », a-t-il lancé.

Deux défections sont à déplorer chez les Togolais. Il s’agit d’Akakpo Kwadjo et Desouza Savant, remplacés respectivement par Yves Tengue et Attama Alban Bakobadia.

Pour rappel, le Togo a échoué à se qualifier pour la CAN-2023, en terminant troisième du groupe B avec 8 points, derrière le Burkina Faso (1e, 11 pts) et le Cap vert (2e, 10 pts).

APS