13 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

CAN-2023 | Cameroun : Rigobert Song évasif sur son avenir avec les « Lions Indomptables »

Le sélectionneur du Cameroun, Rigobert Song, est resté évasif sur son avenir à la tête des « Lions Indomptables », auteurs d’un seul point lors des deux premières journées (Gr.C) de la CAN-2023 (reportée à 2024) en Côte d’Ivoire (13 janvier- 11 février).

« Démissionner en cas d’élimination ? Je suis plutôt concentré sur le match de demain, après on verra. Je ne panique pas, je sais ce que je dois faire, je ne crains rien », a affirmé le coach camerounais lors de la conférence de presse d’avant-match, tenue au stade de la Paix de Bouaké.

Song s’exprimait à la veille du match décisif face à la Gambie, mardi au stade de Bouaké (18h00, algérienne), pour le compte de la 3e et dernière journée (Gr.C). Avec un seul point au compteur, le Cameroun se doit de gagner pour espérer se qualifier aux 1/8es de finale.

« Je garde ma lucidité, mais la vie a ses réalités. J’ai connu la pression depuis mon bas âge, je reste aujourd’hui focus sur ce que je veux faire. Si je gagne, je suis un bon entraîneur, si je perds je suis le mauvais », a-t-il ajouté.

Concernant ce rendez-vous face aux « Scorpions » de la Gambie, l’ancien capitaine de l’équipe camerounaise vise la victoire sans faire de calculs.

« C’est un match très important, nous sommes conscients, nous devons absolument décrocher les trois points pour se qualifier, il n’y a pas de calculs à faire. Je pense qu’on va passer ».

Tenu en échec d’entrée par la Guinée (1-1) puis battu par au Sénégal (1-3), le Cameroun a raté ses débuts dans cette compétition. Song justifie ce mauvais départ.

« On est toujours en apprentissage, si tu n’arrives pas à gagner, c’est qu’il y a quelque chose qui a manqué. Je suis convaincu que demain, nous Camerounais serons à la hauteur du rendez-vous ». « Je suis confiant en mes joueurs, c’est moi qui les ai choisis. Je suis en reconstruction depuis quelque temps, c’est une jeune équipe qui a des qualités, je sais de quoi ils sont capables de faire », a-t-il conclu.