23 février 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

CAN-2023 (Algérie-Burkina Faso) | Djamel Belmadi : « le match est important mais pas capital »

Le sélectionneur national Djamel Belmadi a déclaré vendredi que le match face au Burkina Faso, samedi au stade de la Paix à Bouaké (15h00, algérienne), est « important mais pas capital », à l’occasion de la 2e journée (Gr.D) de la CAN-2023 (reportée à 2024) en Côte d’Ivoire (13 janvier- 11 février).

« Ce sera un match difficile pour les deux équipes, mais pas capital pour nous du moment qu’il y aura un troisième match à venir », a affirmé Belmadi lors de la conférence de presse d’avant-match, qui s’est déroulée au stade de Bouaké.

« L’idéal aura été d’entamer ce tournoi pas une victoire, maintenant notre objectif est de gagner ce deuxième match face au Burkina Faso pour se relancer », a-t-il ajouté.

Interrogé sur les lacunes décelées face aux Angolais, Belmadi a de nouveau regretté l’absence du dernier geste. « Le côté gauche a été plus prolifique, on a eu des situations, il fallait être précis dans le dernier geste et aller chercher le deuxième but, notamment en première période ». Et d’enchaîner : « Les statistiques sont importants dans le football, mais elles ne sont pas souvent représentatives. Face à l’Angola nous avons eu la possession de balle notamment en première période, mais sans pour autant parvenir à faire le break. On a eu ce temps faible qu’on n’a pas su gérer. Nous devons être plus précis dans le dernier geste, et c’est ça qui fait la différence. Nous devons faire preuve de concentration et de lucidité ».

Belmadi n’a pas tari d’éloges sur son prochain adversaire, les « Etalons ». « On aura un bon adversaire en face, on connait bien cette bonne équipe, ses derniers résultats à la CAN le prouvent. Le Burkina Faso savait depuis quelque temps déjà qu’il allait jouer à 14h, l’équipe s’est préparée en tenant compte de ce détail. On doit jouer à n’importe qu’elle heure, jouer à 14h est difficile certes, mais on se prépare en conséquence ».