14 avril 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Algérie 3-2 Bolivie : déclarations de Petković, Bounedjah et Hadj-Moussa

La sélection algérienne a réussi sa première sortie officielle sous la direction du nouvel entraîneur, Vladimir Petkovic, en dominant son homologue bolivienne (3-2), en match disputé vendredi soir au stade Nelson Mandela de Baraki (Alger), pour le compte de la première journée du Tournoi FIFA Séries 2024.

Le sélectionneur national et les deux joueurs, en l’occurrence Baghdad Bounedjah et Anis Hadj-Moussa, ont livré leurs impressions en fin de match.

Vladimir Petkovic (sélectionneur/Algérie) : « Nous sommes bien rentrés dans ce match, nous avons fait le jeu et on s’est procurés quelques belles occasions, sauf qu’on n’a pas su se montrer efficaces pour les concrétiser. Par ailleurs, notre première faute a été fatale, puisqu’on a encaissé un but, qui nous a un peu mis sous pression. Seulement, je tiens à préciser qu’à aucun moment nous avons été en grande difficulté. Il y a eu juste un léger déséquilibre entre le coté droit et le côté gauche. D’ailleurs, il a suffi de réajuster cela pour que tout rentre dans l’ordre. Outre le travail technico-tactique, notre plus grand chantier se situe au niveau mental des joueurs, car on doit leur apprendre à gérer toutes les situations auxquelles ils risquent d’être confrontés au cours d’un match. A ce propos, j’ai relevé une autre chose positive contre la Bolivie, à savoir : la réaction des jeunes pour renverser l’issue de ce match. Même les rentrées en jeu des remplaçants a été gagnante, car ils ont apporté un plus dans cette quête. D’autres joueurs m’ont donné satisfaction à travers leur polyvalence, car ils ont joué à différents postes au fil du match, en se montrant à la hauteur à chaque fois. Cela me rassure, car je sais que je pourrai compter sur eux dans différentes situations. En tout cas, ce premier match a été riche en enseignements et cela nous servira pour bien préparer le prochain contre l’Afrique du Sud ».

Antonio Carlos Zago (sélectionneur/Bolivie) : « Il est primordial pour nous de disputer ce genre de matchs dans le cadre de notre préparation, car ils nous aident à progresser. Dans l’ensemble, je pense qu’on a fait un bon match contre l’Algérie. Nous avons même dominé à certains moments de la partie, et nous avons réussi à inscrire deux buts. Malheureusement, des fautes d’inattention ont fini par tout remettre en cause. C’est mon troisième match à la tête de la Bolivie et j’essaye de créer l’équipe idéale, en incorporant notamment certains jeunes, avec l’espoir de pouvoir tenir tête à de grandes nations du football sud-américain, comme le Brésil, l’Argentine et la Colombie. On essaye de trouver le bon amalgame en prévision de la prochaine Copa América, prévue en juin aux Etats-Unis, et qui servira elle-même de préparation pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2026. En tout cas, nous avons eu affaire à une bonne équipe algérienne, malgré l’absence de certains joueurs-clés, comme Ismaël Bennacer, qui je suis sûr aurait apporté un plus dans ce match ».

Baghdad Bounedjah (attaquant/Algérie) : « Nous sommes bien rentrés dans ce match et on s’était procurés plusieurs occasions nettes de scorer, mais sans parvenir à les concrétiser. Ce qui peut s’expliquer peut-être par le fait que c’était notre premier match et que certaines sensations, comme l’instinct du but, n’était pas encore au point. Au début de la deuxième mi-temps, nous avons eu un léger passage à vide et l’adversaire en a profité pour marquer. Mais les consignes du coach ont été salutaires, puisque non seulement elles nous ont permis de revenir rapidement au score, mais aussi de l’emporter au final. C’est une bonne chose. Tant mieux pour nous. En tant qu’anciens dans le groupe, et outre nôtre devoir sur le terrain, nous faisons de notre mieux pour bien encadrer les jeunes, et leur montrer la voie ».

Anis Hadj-Moussa (attaquant/Algérie) : « Je suis très heureux d’honorer ma première sélection avec l’Algérie. C’est un immense honneur pour moi et ma famille, surtout que ce premier match se termine par une victoire. On savait que ç’allait être difficile, car la Bolivie est une équipe très physique, mais nous avons répondu présents, à chaque instant du match, et c’est cela le plus important. A présent, on va savourer cette belle victoire, que nous sommes allés chercher avec les tripes. Ensuite, on commencera à se concentrer sur l’Afrique du Sud, avec l’objectif de faire mieux qu’aujourd’hui ».

APS