31 janvier 2023

Média foot dz

La crédibilité en ligne

Africa World Cup 2022 (Ep 4) : Le Cameroun et le Ghana pas récompensés

Par Youcef Khaloua

Ce cinquième jour de compétition marquait l’entrée des deux dernières nations africaines dans le tournoi. Le Cameroun était opposé à la Suisse tandis que le Ghana devait se frotter au Portugal. Retour sur une journée frustrante pour le continent africain.

Cameroun 0-1 Suisse : La Nati dompte les Lions.

De retour en coupe du monde après un barrage épique face à l’Algerie, les Lions indomptables souhaitaient entamer la compétition du bon pied histoire de justifier les grandes ambitions de Samuel Eto’o qui vise la finale. Malgré une possession de balle en faveur de la Suisse, ce sont bien les joueurs de Rigobert Song qui se sont mis en évidence en première période par Mbeumo (10’) ou encore Hongla (30’) qui échouent tour à tour sur un excellent Sommer. En seconde période, la Nati va rapidement ouvrir le score par Embolo, l’attaquant de Monaco profite de l’offrande de Shaqiri pour crucifier Onana (0-1: 48’). Les Lions indomptables ne se laissent pas abattre pour autant et réagissent par l’intermédiaire de Choupo Moting (57’)mais Sommer veille toujours au grain. Néanmoins les Suisses procèdent par contre et sont proches de faire le break par deux fois par Xhaka (89’) et Seferovic (90+5). Finalement la Suisse préserve son maigre avantage et assure l’essentiel. De leur côté, les Camerounais devront vite évacuer leur déception pour tenter de rebondir face à la Serbie battu logiquement par le Brésil.

Ghana 2-3 Portugal : Les Blacks Stars tout proche d’accrocher le Portugal.

Pour sa 4eme participation à un mondial, le Ghana veut faire bonne figure et pourquoi pas réitérer son exploit de 2010 qui l’avait vu frôler le dernier carré. Face au Portugal, les coéquipiers d’Andre Ayew ont été à la hauteur malgré l’ouverture du score de Ronaldo sur un penalty généreux (0-1: 62’). Ayew lui même prend ses responsabilités et ramène les siens à la hauteur en reprenant un centre de Kudus (1-1: 73’). A partir de ce moment là, les événements vont s’emballer, Joâo Félix redonne l’avantage aux Lusitaniens sur un magnifique ballon piqué (1-2: 78’) avant que Leao n’enfonce le clou sur un service de Bruno Fernandes (1-3: 80’). Dans un sursaut d’orgueil, les Blacks Stars réduisent l’écart par Bukani (2-3: 89’) avant de frôler l’égalisation sur un ballon relâché par Diogo mais Williams ne saisit pas l’opportunité au grand dam de tous les Ghanéens.

Des débuts décevants pour l’Afrique.

Si on doit faire un premier bilan de la participation africaine dans ce mondial, il est pour l’instant sur un point comptable en dessous des attentes avec deux nuls et trois défaites mais surtout deux petits buts inscrits (tous par le Ghana).Néanmoins aucune des nations n’a été surclassé et les contenus sont intéressants alors espérons que nos représentants se lâchent enfin pour ne pas avoir de regrets et prolonger leur rêve dans ce mondial.