19 juillet 2024

Media Foot DZ

La crédibilité en ligne

Radia Fertoul : « Le manque de compétition nous a été fatal »

La sélectionneuse de l’équipe nationale de football (dames) Radia Fertoul, a expliqué l’échec des « Verts » à se qualifier à la Coupe d’Afrique des nations CAN-2022 au Maroc, face à l’Afrique du Sud, par le « manque de compétition et d’expérience » chez les joueuses.

« Le manque de compétition depuis novembre a influé négativement sur le rendement de l’équipe. Il y a aussi le manque d’expérience chez la plupart des joueuses qui a mon sens justifie cette élimination« , a réagi Fertoul .

La sélectionneuse des « Verts » s’exprimait mercredi soir à l’issue du match nul concédé face à l’Afrique du Sud (1-1) au stade Omar-Hamadi d’Alger. Lors de la première manche disputée vendredi dernier à Johannesburg, l’Algérie s’est inclinée (2-0).

« Le tirage au sort ne nous a pas épargné en héritant du vice-champion d’Afrique. Cette équipe est en pleine période de reconstruction. Nous n’avons pas encore arrêté l’ossature de la sélection nationale. », a-t-elle ajouté.

Revenant à ce match retour, Radia Fertoul a regretté l’annulation du but inscrit par l’Algérie en première période, qu’elle a jugé « valable » : « Nous avons marqué un but valable qui a été malheureusement annulé« .

Avant d’enchaîner sur les choix des joueuses, dont la majorité évoluent à l’étranger : « Je suis en train de suivre les joueuses locales, et je pense que je n’ai lésé personne, car j’estime avoir convoqué les meilleures ».

Enfin, Radia Fertoul a salué l’effort de la Fédération algérienne (FAF), dont la stratégie tend à développer le football féminin au pays.

« Il y a une grande volonté de la part de la FAF pour le développement du football féminin. Il y a plusieurs raisons qui empêchent la femme d’intégrer le monde du football, j’espère que nos clubs soutiennent la formation« , a-t-elle conclu.

Outre l’Afrique du Sud, onze autres pays prendront part à la CAN-2022 (2-23 juillet), il s’agit du Maroc (pays hôte), l’Ouganda, Burundi, Zambie, Sénégal, Togo,Tunisie, Nigeria, Burkina Faso, Botswana, et Cameroun.

Les quatre premiers du tournoi seront directement qualifiés pour le mondial Australie/Nouvelle-Zélande 2023, tandis que deux sélections supplémentaires disputeront le tournoi de barrage intercontinental.

APS